Enfin un atlas sur la Côte Chalonnaise !


04/01/2019

« Côte Chalonnaise, Atlas et Histoire des Noms de Climats et de Lieux », vient de sortir en version bilingue français-anglais. Une forme de consécration pour une région viticole qui a su faire sa révolution dans les vingt dernières années.


Nous vous parlions hier avec Auxey-Duresses, Monthélie et Saint-Romain, en Côte de Beaune (21) , de ces appellations "périphériques" des "grandes", où l'on trouve d'excellentes bouteilles, en rouge comme en blanc, à des prix abordables. Et bien dans ce registre, il y a bien sûr aussi la Côte Chalonnaise (71), sur laquelle vient de paraitre l'ouvrage "Côte Chalonnaise, Atlas et Histoire des Noms de Climats et de Lieux" que nous recommandons chaudement.


Retrouvez ci-dessous l'article publié dans le dernier (144) de Bourgogne Aujourd'hui, disponible au numéro et/ou par abonnement.


Un voyageur parti faire le tour du monde et revenant vingt ans plus tard ne reconnaîtrait pas la Côte Chalonnaise et surtout ses vins. Les paysages viticoles sont globalement restés les mêmes, mais c'est à peu près la seule chose qui n'ait pas changé, dans cette région qui borde le sud de la Côte de Beaune. La Côte Chalonnaise compte cinq AOC villages, pour un total proche des 5 000 hectares de vignes : Bouzeron, Rully, Mercurey, Givry et Montagny, auxquelles il faut ajouter l'AOC régionale Bourgogne Côte Chalonnaise. La sortie en librairie de "Côte Chalonnaise, Atlas et Histoire des Noms de Climats et de Lieux", ouvrage réalisé sur le même modèle que celui consacré aux vignobles de Côte-d'Or (« Climats et Lieux-Dits des grands vignobles de Bourgogne »), est donc une forme de consécration pour cette région qui en une vingtaine d'années, est passée d'un secteur où en dehors de quelques domaines "pionniers" (Joblot, Meix Foulot, Maréchal, Michel Juillot, Jacqueson...), les vins n'avaient rien d'inoubliable, à un vignoble de haute qualité, où une nouvelle génération de vignerons, trop nombreux pour être cités ici, a suivi l'exemple des meilleures adresses de la Côte-d'Or voisine.

L'ouvrage est le résultat d'un travail collectif. Dans la préface, Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, historien, rappelle que les traces les plus anciennes d'une production viticole dans l'espace bourguignon se trouvent à Chalon, sous la forme d'un atelier de production d'amphores vinaires daté du premier siècle de notre ère. Sylvain Pitiot, ingénieur topographe, régisseur pendant plus de vingt ans du Domaine du Clos de Tart, à Morey-Saint-Denis, a réalisé les cartes détaillées des climats et lieux-dits pour chacune des cinq appellations villages. Marie-Hélène Landrieu-Lussigny, professeure agrégée de lettres classiques, déjà auteure du livre "Les lieux-dits dans le vignoble bourguignon" (Éditions Jeanne Lafitte, 1983), revient sur chaque climat, chaque lieu pour donner l'origine de son nom, qu'elle soit liée à un ancien propriétaire, à la nature du sol, à d'ancienne zones de culture, d'élevage, de chaumes, à un terrain de forme particulière, à la présence de sources, etc. Enfin, Jacky Rigaux, universitaire et écrivain, s'est chargé de la présentation générale sur la Côte Chalonnaise et des différents articles consacrés à chacun des cinq villages. Le tout est agrémenté de nombreux chiffres très précis, notamment sur les surfaces délimitées pour chaque premier cru et climat en AOC villages.

Bref, la sortie de cet atlas, très complet, est une nouvelle qui ne peut que réjouir les vrais amateurs, ceux qui boivent le vin et pas l'étiquette... parce que la Côte Chalonnaise compte des terroirs de grande qualité, parce que les vignerons ont fait de grands progrès et leurs premiers crus rouges et blancs les plus fins peuvent désormais regarder les yeux dans les yeux ceux de leurs voisins nordistes de Côte-d'Or, parce que les prix y restent très abordables, parce que la région est magnifique et accueillante et tout simplement parce qu'elle le mérite !

Christophe Tupinier

"La Côte Chalonnaise - Atlas et Histoire des Noms de Climats et de Lieux", Éditions de Monza et Éditions du Meurger, 49 €. En vente dans les bonnes librairies et notamment à l'Athenaeum de la vigne et du vin, à Beaune. 


retour