Hospices de Beaune : le compte à rebours est lancé !


30/10/2018

La 158ème vente aux enchères des vins du domaine des Hospices de Beaune approche ! 828 pièces du millésime 2018 seront mises aux enchères, 41 de plus qu'en 2017. 

La 158ème vente des vins du domaine des Hospices de Beaune aura lieu le 18 novembre prochain sous les halles de la ville et on sait désormais un peu plus...

La vente sera présidée par l'actrice Alice Taglioni (déjà présidente en 2006 pour Enfants et Santé) qui représentera l'association Asmae (Association soeur Emmanuelle, ONG de solidarité internationale laïque et apolitique engagée en faveur de l'éducation et la protection des enfants les plus vulnérables à travers le monde), ainsi que par une autre actrice, Nathalie Baye et le romancier et membre de l'académie française Erik Orsenna qui représenteront l'institut Pasteur ; l'institut agit pour la santé de tous partout sur la planète dans les domaines des maladies infectieuses, virus émergents, résistance aux antibiotiques, système immunitaire et flore microbienne, cellules souches, maladies du cerveau, cancers... Asmae et l'Institut Pasteur se partageront les bénéfices tirés de la vente de la pièce de charité : un Corton grand cru Clos du Roi.

Le nombre de pièces de 228 litres mises en vente le jour J est également une information toujours très attendue et la récolte 2018 permettra aux Hospices de proposer à la vente 828 pièces, dont 197 pièces de vins blancs et 631 pièces de vins rouges. 828 pièces, c'est 41 de plus qu'en 2017 (qui était déjà un millésime plutôt généreux pour les Hospices) et cette "offre" très importante pourrait avoir de l'importance dans le résultat final de la vente. Ces 828 pièces sont réparties en 50 cuvées, 33 de vin rouge et 17 de vin blanc, soigneusement élaborées par les Hospices.Ces cuvées sont le résultat d'assemblages harmonieux de différents climats pour certaines, de vinifications parcellaires d'un seul climat pour d'autres, ce qui contribue à créer l'originalité des vins du domaine viticole des Hospices de Beaune. Chaque cuvée porte le nom d'un bienfaiteur des Hospices ou du donateur historique de la vigne.


Dans un pays où le vin continue d'être montré du doigt il nous semble utile de rappeler ce qu'est l'esprit de la vente des vins des Hospices de Beaune et ce qu'elle a a apporté à l'hôpital de la ville. Rappelons en effet que le domaine des Hospices de Beaune (une soixantaine d'hectares) appartient à l'Etat, comme l'hôpital civil de Beaune et monument historique de l'Hôtel-Dieu.

"En septembre et octobre 2018, les Hospices Civils de Beaune ont inauguré le nouvel hôpital Saint-Laurent à Nuits-Saint-Georges et les nouveaux locaux du centre hospitalier Philippe Le Bon à Beaune, qui accueille désormais entre autres les consultations de spécialité, un service de chirurgie ambulatoire et les nouvelles salles de naissance dont une dédiée à l'accompagnement physiologique. Diriger les Hospices de Beaune c'est avant tout poursuivre et améliorer l'oeuvre originale de Nicolas Rolin et Guigone de Salins, associant un domaine viticole aussi original que prestigieux à un des monuments aujourd'hui les plus visités en France, tout en étant fidèle aux principes qui ont fondé l'Hôtel-Dieu en 1443 en proposant à la population locale une prise en charge de qualité dans des établissements de santé modernes, adaptés, sûrs et humains. Acquérir une ou plusieurs pièces du millésime 2018 lors de la vente des vins, c'est s'associer à cette Histoire et à la promesse de partager de grands vins en famille ou entre amis au service d'une grande cause", M. Poher directeur des Hospices Civils de Beaune.

2012 à 2017

Les revenus de la vente aux enchères, comme ceux de l'exploitation du monument historique de l'Hôtel-Dieu, apportent à l'institution hospitalière des recettes particulièrement appréciables, pour financer la modernisation de ses bâtiments et de ses installations techniques. En effet, le renouvellement des équipements diagnostiques et thérapeutiques, indispensable pour garantir la mise en oeuvre des progrès médicaux, ainsi que la mise en oeuvre de toutes les normes destinées à assurer la sécurité des patients, représentent des dépenses d'investissement très élevées.

En 2012, les Hospices de Beaune ont décidé d'entreprendre deux opérations architecturales de grande ampleur.

- L'extension et la modernisation d'un bâtiment accueillant des personnes âgées dépendantes,pour un budget de 18 millions d'euros : cette opération débutée en 2010, s'est terminée en novembre 2013.

- L'extension et la modernisation complète de leur hôpital de court séjour, pour un budget de 48 millions d'euros dont les travaux dureront six ans, dans le cadre d'une opération rendue complexe par la nécessité de maintenir en permanence l'accueil et le traitement des malades.Les revenus du patrimoine des Hospices ont très largement facilité la programmation de ces deux chantiers.

Les travaux de modernisation et d'extension de l'hôpital de court séjour ont débuté en février 2014. Une première phase s'est achevée début 2015 et a permis le transfert du service de radiologie dans des locaux mieux adaptés, avec l'installation d'un nouvel équipement d'Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM). Cette nouvelle installation est gérée par un Groupement d'Intérêt Economique (G.I.E) regroupant l'hôpital et des praticiens radiologues libéraux.

Au cours de l'année 2016, les travaux de déconstruction d'une partie du rez-de-chaussée ont commencé et c'est sur cette zone qu'a été édifié un bâtiment de 4 niveaux correspondant à la phase d'extension de l'hôpital, programmée jusqu'en 2018.

2018, inauguration d'un nouveau bâtiment

Un projet architectural ambitieux ! Les nouveaux locaux du centre hospitalier Philippe Le Bon ont couvert officiellement leurs portes le 30 juillet 2018, une étape importante dans le projet architectural d'extension et de modernisation du centre hospitalier entrepris depuis quelques années. Un des principaux enjeux de ce projet architectura létait de travailler autour d'un objectif commun à tous les acteurs de l'établissement : améliorer la qualité de prise en charge des patients par un environnement architectural et technique modernisé.


retour