La Bourgogne face au réchauffement climatique


14/09/2018

Aux Hospices de Beaune, Ludivine Griveau gère plus de 60 hectares de vignes, de la Côte de Nuits au Mâconnais et pour elle le réchauffement climatique n'est pas une vision de l'esprit !

Les Hospices de Beaune, c'est plus de 60 hectares de vignes de la Côte de Nuits au Mâconnais, deux cépages seulement (pinot noir et chardonnay), mais des centaines de parcelles très différentes les unes des autres : sols, expositions, âges de vignes, matériel végétal... Pourtant, dans toute cette mosaïque, ce véritable laboratoire viticole à ciel ouvert, Ludivine Griveau, la régisseuse, touche du doigt depuis quelques années les effets du réchauffement climatique et il lui faut bien s'adapter...

retour