Révèlez-nous vos bouteilles "coup de coeur" des fêtes !


03/01/2020

Le Père Noël a-t-il été généreux pendant les fêtes, au moins en matière de bouteilles dégustées ? C'est le moment de tout nous dire !

  • Et voilà, les fêtes se terminent, l'heure est aux bonnes résolutions et aux souvenirs encore bien présents à l'esprit de bouteilles de rêve dégustés pour Noël, la soirée du jour de l'an, avant, après et/ou au milieu. Bref, toutes les occasions étaient bonnes pour descendre à la cave, alors le moment est venu de partager avec les lecteurs de Bourgogne Aujourd'hui vos meilleures expériences, verre en main.
  • En ce qui nous concernent, ce Chablis grand cru les Clos 2013 (en magnum) de Jean-Paul et Benoît Droin restera comme la bouteille de ces fêtes. 2013 ne sera pas le millésime du siècle, mais ce vin avait un équilibre parfaitement Chablisien, un fruité citronné très agréable, à la fois nourrissant et tonique, complété de saveurs iodées, "coquillées" comme on dit à Chablis, le tout avec beaucoup de pureté, de finesse et une belle longueur en bouche. La bouteille parfaite avec des Saint-Jacques accompagnées d'une poêlée de champignons et d'une purée de potimarron.
  • Pour compléter le "podium" : le Saint-Aubin premier cru blanc Les Charmois 2012 de Jean-Claude Bachelet et Fils (encore bien trop jeune), un autre Chablis dense et tendu (premier cru Les Forêts 2014 de Samuel Billaud), le Pouilly-Fuissé premier cru (pas encore pardon, mais il le mériterait...) Les Chevrières 2010 de Dominique Cornin et un cru du Beaujolais : Côte de Brouilly 2016 l'Héronde du domaine Chasselay, au fruité diabolique.

  • Christophe Tupinier

  • Retrouvez-vous sur la page facebook du magazine pour tout nous dire et partageons ensemble nos coups de coeur...

retour