Accueil Actualités Découvrez le nouveau Bourgogne Aujourd’hui !

publié le 12 avril 2022

Découvrez le nouveau Bourgogne Aujourd’hui !

Croisement stratégique à Puligny-Montrachet (21), avec les grands crus Chevalier-Montrachet (en haut du chemin), le Montrachet (en bas à gauche) et le premier cru Les Demoiselles (en bas à droite).

 

 

 

Le numéro 164 de Bourgogne Aujourd’hui est en vente en ligne sur bourgogneaujourdhui.com

 

Au sommaire :

 

*La Côte de Beaune, en rouge et blanc, avec Chassagne-Montrachet, Puligny-Montrachet, Saint-Aubin, Santenay et Les Maranges en 2018-2019-2020. Trois “fantastiques” millésimes dont on a pas fini d’entendre parler et qui s’expriment dans des styles très différents malgré un point commun entre les trois : la chaleur.

 

*Vous préférez les vins rouges issus de vinifications en vendange entière ou en vendange égrappée ? Bourgogne Aujourd’hui vous en dit un peu sur le grand débat du moment, avec à la clef une dégustation verticale exceptionnelle de Clos de Vougeot grand cru du Château de la Tour et du domaine Méo-Camuzet ; le premier ne jure que par la vendange entière et le second, la vendange égrappée…

 

*Deuxième chapitre de notre nouvelle rubrique “Domaine Coup de Coeur”, avec Vincent Dureuil, vigneron à Rully, en Côte Chalonnaise. Installé depuis 1994, il a sans cesse fait évoluer ses pratiques, sans jamais renier ses “fondamentaux”.

 

*On ne présente plus Olivier Lamy, vigneron à Saint-Aubin, qui ne se contente pas de faire des grands vins, mais n’a de cesse d’expérimenter, de chercher, d’analyser. Focus sur ses plantations conduites depuis plus de 20 ans en haute densité… comme au XIXème siècle.

 

*La rubrique Rencontre est consacrée à Philippe Pascal, ancien patron de Veuve Clicquot, Moët-Hennessy… qui en 2004 est tombé sous le charme du domaine du Clos du Cellier aux Moines, à Givry.

 

*Le dossier “Dijon Gourmand” permet de (re)découvrir une cité des Ducs de Bourgogne en plein mouvement, avec notamment l’ouverture prochaine de la Cité de la Gastronomie. Et la ville regorge de belles tables pour tous les budgets.

 

*Ce numéro de Bourgogne Aujourd’hui comporte un cahier “Beaujolais” Aujourd’hui” dans lequel nous faisons le point sur la “montée en gamme” des appellations Beaujolais et Beaujolais-Villages qui retrouvent enfin la faveur des consommateurs. Le guide d’achat compte 160 bouteilles (7 à 20 €), avec quelques petites perles.

 

*Au sommaire également de ce cahier Beaujolais Aujourd’hui, le cru Moulin-à-Vent avec deux domaines emblématiques : Le Château du Moulin-à-Vent et le Château de Beauregard ; ce dernier nous ayant proposé une dégustation verticale hors du temps, “historique”, de sa cuvée la Salomine, de 2019 à… 1953.

 

 

 

 

 

 

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines