Accueil Actualités Top départ pour la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin !

publié le 11 mai 2022

Top départ pour la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin !

 

 

Le numéro 164 de Bourgogne Aujourd’hui comporte un large dossier dédié au renouveau gastronomique de Dijon, la cité des Ducs de Bourgogne. Vous y trouverez nos bons plans pour manger en ville, pour acheter des vins ou boire un verre.

Mais l’actualité à Dijon tourne autour de l’ouverture depuis quelques jours de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de l’article que nous consacrons à l’événement. 

 

 

En novembre 2010, le repas gastronomique des Français est inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Pour illustrer et mettre en valeur cette distinction, un appel à projets est lancé au printemps 2012 pour la création d’une cité de la gastronomie. Dix ans plus tard et après la pose de la première pierre en juillet 2019, elle ouvre ses portes à Dijon, à quelques encablures seulement du centre-ville. Sur le site de l’ancien hôpital, des bâtiments construits entre les XVe et XVIIIe siècles, protégés au titre des monuments historiques ou remarquables, ont été préservés et valorisés. Ils cohabitent avec des édifices contemporains.

Le chantier, conduit par Eiffage, associe valorisation du patrimoine, préservation de la biodiversité et intégration d’une architecture audacieuse.

Cette Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin s’appuie sur une mise en scène des valeurs qui fondent le classement au patrimoine mondial du repas gastronomique des Français, avec la place toute particulière du vin au cœur de cette pratique sociale festive. Elle rayonnera comme un lieu de partage au service du goût, de la mise en valeur des produits locaux et de la transmission des savoir-faire.

 

1 750 m2 d’exposition

 

Concrètement, plusieurs « espaces » ont été aménagés, à commencer par le Pavillon de la Gastronomie et du Vin et La Grande Chapelle. Plus de 1 750 m2 d’expositions donnent les clés pour comprendre le repas gastronomique des Français, mais aussi l’importance du vin dans ce patrimoine culturel. La visite débute dans un bâtiment moderne, le Pavillon de la Gastronomie et du Vin, et se poursuit dans la Grande Chapelle, réhabilitée pour l’occasion et dédiée en partie aux climats du vignoble de Bourgogne.

Lieu expérientiel unique de partage et de convivialité, le Village Gastronomique est le théâtre quotidien de rencontres avec des producteurs et artisans authentiques auprès de qui il sera possible d’acheter des produits régionaux mis en scène comme on ne l’a jamais vu. Sur un espace de 5 000 m2, on retrouve des restaurants et lieux de dégustation originaux, une quinzaine de boutiques spécialisées dans les métiers de bouche, ainsi qu’une librairie à thème, en lien avec la Librairie Gourmande, la plus ancienne et importante librairie dédiée à la gastronomie et l’œnologie dans le monde.

Le 1204, un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, abrite une exposition permanente et d’autres renouvelées régulièrement, ainsi qu’un accueil touristique.

Côté vin, sur trois niveaux et plus de 600 m2, la Cave de la Cité propose à la dégustation, 250 vins au verre parmi plus de 3 000 références, dont un tiers venu de la Bourgogne, de Chablis au Mâconnais.

 

Formations intensives

 

850 m2 d’espaces pédagogiques permettent, eux, d’accueillir une centaine d’étudiants de l’École Ferrandi Paris, venant du monde entier, au sein des deux étages du « Canon de Lumière », le bâtiment vitrine de la cité. L’école y dispensera des formations intensives à la pâtisserie et à la cuisine française, ainsi que quelques sessions exceptionnelles pour amateurs éclairés.

La Cuisine Expérientielle, une cuisine professionnelle à géométrie variable, permet de toucher les produits du terroir au rythme des saisons, d’assister à l’élaboration de recettes ou des masterclass, pour goûter et mettre la main à la pâte en participant à des ateliers.

Un cinéma, un hôtel ainsi qu’un éco-quartier font aussi partie de cette Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin, dont la direction culinaire a été confiée au chef triplement étoilé de la Maison Lameloise à Chagny, Éric Pras.

 

 

 

L’École des Vins de Bourgogne dans la place !

Installée à Beaune rue du 16e Chasseurs, l’École des Vins de Bourgogne dispose désormais d’une « antenne » dijonnaise, au cœur de la Cité de la Gastronomie et du Vin. « Il s’agit pour nous de nous adresser à un large public, avec l’idée de démocratiser les vins de Bourgogne et de montrer qu’ils sont ouverts à tous », commente Brigitte Houdeline, sa directrice. Installée dans le hall principal, l’École des Vins dispose de 70 m2 avec une salle de dix-huit places. C’est ici que se dérouleront quatre ateliers de dégustations, imaginés et créés pour éveiller les cinq sens. Les participants seront immergés dans le sujet, grâce à des images et vidéos projetées sur tous les murs de la pièce. « À chaque atelier une thématique, pour un tarif allant de 20 à 29 € et une durée de quarante minutes à une heure », résume Brigitte Houdeline.

Linitiation à la dégustation permettra de décoder les techniques et le vocabulaire de dégustation pour apprendre à caractériser un vin, en décrivant son aspect visuel, olfactif et gustatif. Deuxième proposition, l’effet millésime, pour prendre en compte le millésime dans le choix d’un vin, en intégrant la culture de la vigne en mono-cépage, l’évolution d’un vin, son potentiel de vieillissement, etc. L’atelier Bourgogne vins de terroir a pour objectif la compréhension de la notion de terroir en Bourgogne à travers les cépages, le savoir-faire des vignerons, la hiérarchisation des 84 appellations et les climats. Enfin, avec les accords mets et vins, vous exploiterez la diversité des vins de Bourgogne en les mariant avec la gastronomie bourguignonne. Entre trois et cinq vins seront dégustés en fonction de l’atelier.

 

Textes : Elisabeth Ponavoy

 

Retrouvez l’actualité de la dernière édition du Mois des Climats en Mai 2019 :

Et voilà la 4ème édition du “mois des climats” !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines