Accueil Actualités Chambolle-Musigny – Bourgogne Aligoté – crus du Mâconnais 2018-19-20 : la Bourgogne des extrêmes !

publié le 16 février 2022

Chambolle-Musigny – Bourgogne Aligoté – crus du Mâconnais 2018-19-20 : la Bourgogne des extrêmes !

 

Le numéro 163 de Bourgogne Aujourd’hui est en vente en ligne sur ce site, chez les marchands de journaux et les guides d’achats de vins de Bourgogne touchent aux extrêmes de la Bourgogne, tant dans les appellations, les millésimes, que les prix de vente.

Nul ne sait ce que réserve l’avenir, mais avec 2018, 2019 et 2020, la Bourgogne a connu trois millésimes qui illustrent parfaitement le réchauffement climatique dans tous ses excès : chaleurs, sécheresse, rendements…

Avec Chambolle-Musigny, on touche à une forme d’extrême dans l’expression du pinot noir en Bourgogne, qui atteint des sommets sur les millésime 2018 et 2019.

Les crus du Mâconnais nous conduisent à l’extrémité sud de la Bourgogne viticole et le millésime 2019 marqué par une succession de phénomènes météorologiques extrêmes (gel, canicule, sécheresse…) a donné naissance naissance à de beaux vins blancs riches et étonnement frais pour une année aussi chaude.

Avec le Bourgogne Aligoté, on est passé en quelques années d’un extrême à un autre : du cépage aligoté vilain petit canard “condamné” à perpétuité à accompagner la liqueur de cassis dans le “fameux” kir bourguignon, au cépage à la mode, paré de toutes les vertus et en premier lieu d’une certaine aptitude à regarder les yeux dans les yeux le réchauffement climatique et ses… extrêmes. L’aligoté est même tellement à la mode aujourd’hui, qu’une association, les Aligoteurs veille sur lui et ne manque pas de projets pour en faire la “success story” des prochaines décennies en Bourgogne.

Sortons de la Bourgogne et, toujours au registre des extrêmes, ce numéro 163 de Bourgogne Aujourd’hui consacre un deuxième “cahier” (après celui de juin 2021) au vignoble du Jura et dédié cette fois aux vins jaunes ; au sommaire : toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur ce vin unique, original et 19 belles bouteilles à mettre dans votre cave.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines