Accueil Actualités Laissez vieillir vos Chablis !

publié le 19 juillet 2018

Laissez vieillir vos Chablis !

 

En marge d’un reportage pour un
prochain numéro de Bourgogne Aujourd’hui sur le chablisien et l’Auxerrois, quelques vignerons ont
eu l’amitié de nous convier à une dégustation informelle, avec comme seul but
de partager quelques
jolis flacons de Chablis juste remontés de leur cave.Si les vins de Chablis se
distinguent par leur pureté, leur fraicheur, leur finesse et leur minéralité, ils sont malheureusement dans leur grande majorité bus par les
consommateurs dans les 10 ans suivant leur mise en bouteille… ce qui soit dit en passant est aussi le cas pour les autres vins de Bourgogne, blancs et rouges, villages, premiers crus et même les grands crus.
L’occasion était
belle de déguster des Chablis bientôt trentenaires pour certains, généreusement
amenés par nos hôtes, et mesurer ainsi l’exceptionnel potentiel d’évolution du chardonnay
dans ces contrées chablisiennes.

Cette dégustation de vieux Chablis
nous a montré qu’« aux âmes bien nées… », la valeur peut aussi
attendre le nombre des années !

Abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir le prochain numéro de Bourgogne Aujourd’hui (sortie début août), consacré notamment aux vins de Chablis.

Chablis
2011Garnier Père et fils
Un nez assez mûr qui évolue sur le registre de
l’amande, de l’abricot, de la pêche. L’attaque est franche, équilibrée. Le
milieu de bouche présente un beau volume, de la largeur, même si le vin manque
sans doute un rien de longueur en finale. Mais nous ne sommes que sur un village ! Beau vin.

Chablis grand cru Vaudésir 2009Garnier Père et Fils
Une typicité toute chablisienne, sur un nez citronné et “coquillé”
d’une grande élégance. En bouche, une superbe tension droite donne un vin précis, où tout est en place. La finale est d’une remarquable longueur,
digeste et saline. Tout y est !

Chablis premier cru Côte de Léchet 2008
Isabelle et Denis PommierLe nez
dévoile de superbes arômes de fruits jaunes sur un fond pierreux, calcaire. L’entrée en
bouche vive et citronnée est de prime abord un peu austère, mais rapidement la
bouche s’ouvre sur une superbe minéralité “coquillée”, des saveurs d’agrumes. La
bouche continue de tracer longuement sa route sur une tension pure et une finale poivre
blanc, sapide. Un superbe vin équilibré et racé.

Chablis
premier cru Fourchaume 2005
Guillaume Vrignaud
Le nez a un petit côté miellé,
marquant une certaine maturité. La bouche fondue, gourmande, bien typée Fourchaume par son profil “solaire”
est sans doute à son apogée, tout en restant bien équilibrée et très agréable à déguster aujourd’hui… 13 ans après quand même !

Chablis village Les
Serres 2000Christiane et Jean-Claude Oudin
Un nez
profond de citron jaune bien mûr, de lemon curd. La bouche est incroyablement jeune avec une
superbe tension qui donne de la vigueur à une matière dense. Un chablis
de gastronomie qui, en finale, se retend sur une fraicheur et une sapidité
salivante. Magnifique longueur sur une minéralité poivrée. Un vin digne d’un
premier cru et qui, à 18 ans, est dans une plénitude impressionnante. Superbe !

Chablis Grand Cru Blanchot 2000
Jean-Paul et Benoît Droin
Un nez très subtil
d’écorce d’orange, finement miellé, avec des touches anisées, iodées. L’entrée se fait
sur une grosse matière et rapidement, arrivent des saveurs citronnées. En
milieu de bouche le vin « explose » avec une
impression de force “musculeuse”, d’opulence. Là encore, une salinité minérale apparait lors
de la fin de bouche. Une finale qui… n’en finit plus sur des saveurs citronnées, “coquillées”. Tension, volume, muscle, longueur, élégance : un vin digne de son
rang !

Chablis village 1992Gilbert Picq & FilsUn nez élégant, mélange de zeste
d’agrumes, de mousseron, puis de truffe blanche. La bouche s’ouvre sur des
saveurs de pêches, de miel, portées par un
remarquable équilibre entre fraicheur, salinité et finesse. Mais que la finale
est longue, pure, soutenue par une architecture comme une clé de voute. C’est
impressionnant, un vin racé qui pourrait avoir 15 ans de moins ! Nous parlons bien là d’un “simple” Chablis village…

Chablis grand cru Vaudésir 1990Domaine Michel
La série des grandes bouteilles continue avec ce très vin au nez frais, énergique, complexe, riche (épices, miel frais, fruits jaunes…), pur, très chablisien avec ce côté iodé, minéral, bien présent. La bouche est toute en équilibre. Un mélange subtil entre le gras, l’opulence de la matière, l’énergie et la tension minérale iodée. Une superbe puissance, sur l’élégance du poivre blanc. Race, pureté et longueur donnent à ce vin bientôt trentenaire la vigueur d’un coureur de 100 mètres. Un monument !

Chablis village 1990Gilbert Picq & FilsLa patte du domaine se retrouve
toujours dans ce nez subtil, mélange de mousserons et d’agrumes. La bouche est équilibrée, sans aucune dissociation alcool/matière, avec une structure toujours
dynamique. Et s’il n’a logiquement pas la même densité que le grand cru qui l’a
précédé, ni même que le 92 du même domaine, le vin finit sur une finale tonique, d’une belle longueur à la saveur
légèrement “champignonnée”. Qui imaginerait qu’un « simple » village de
Chablis élevé en cuve soit si vibrant dans le verre trente ans après ?

Frédéric Villain

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

La 161e vente des vins des Hospices de Beaune a battu tous les record notamment avec la

Toujours plus aux Hospices de Beaune !

Qui a dit que les arbres ne montaient pas au ciel ? Aux Hospices de Beaune, si ! Le prix moyen de la cuvée a augmenté cette année de 85% par rapport à 2020 et la pièce de Charité a atteint un nouveau record à 800 000 euros. Stop ou encore ?

23 novembre 2021

J-5 pour la vente des vins des Hospices de Beaune !

La 161ème vente des vins des Hospices de Beaune aura lieu ce dimanche. Ludivine Griveau fait le point sur une ambiance festive retrouvée et sur le millésime 2021.

16 novembre 2021

Les Beaujolais Nouveaux 2021 arrivent !

Les Beaujolais Nouveaux 2021 arrivent dans quelques jours, tout en finesse et en fruit.

12 novembre 2021

Nos derniers magazines