Accueil Actualités 1 jour, 1 vin : le miel du Clos des Mouches blanc !

publié le 23 novembre 2020

1 jour, 1 vin : le miel du Clos des Mouches blanc !

 

 

Il y avait le soleil au-dessus de nos têtes ce week-end, mais également un rien de morosité et pourquoi pas d’agacement, allez savoir, lié à la conjoncture. Bref, l’heure était venu de ne pas se laisser abattre et un Beaune premier cru blanc Clos des Mouches 2016 de la maison Joseph Drouhin nous a plus que comblés.

 

C’est une cuvée “phare” de cette belle maison beaunoise historique, et on peut le dire emblématique de la Bourgogne ; une cuvée qui a de plus le mérite de rappeler que Beaune, et nous parlons bien de l’appellation, produit de grands premiers crus rouges capables de traverser les décennies, voire les siècles, mais également quelques blancs de très haut vol, au premier rang desquels justement le Clos des Mouches.

Ce 2016 était encore vigoureux, avec de la matière en bouche, de la sève et déjà ces notes ensoleillées de fruits jaunes, de fleurs sucrées, d’épices, de miel, qui le caractérisent. Nous avons déjà eu la chance de goûter de vieux millésimes du Clos des Mouches blanc de chez Joseph Drouhin et ce 2016, millésime sous-estimé en raison du gel et de la minuscule récolte de l’année, ira loin.

 

Sur les 25 hectares que compte le Clos des Mouches, 14 sont la propriété de la maison beaunoise Joseph Drouhin, plantés à hauteur égale en chardonnay et en pinot noir. « Il s’agit de l’un des tout premiers climats achetés par Maurice Drouhin pendant les années 20 », raconte Frédéric Drouhin, qui dirige actuellement la maison familiale.
« Il a rencontré de nombreux propriétaires pour finalement parvenir à faire l’acquisition d’une quarantaine de parcelles. Il y a une grande diversité, avec des jeunes vignes jusqu’à des vignes âgées de 60 ans. La vendange du Clos des Mouches se fait sur une dizaine de jours, avec une vinification dédiée à chaque parcelle. La naissance de cette appellation, c’est comme plusieurs pièces d’un puzzle qui vont s’assembler. Quand on goute une cuve, c’est bon, mais pas autant que quand le vin aura été assemblé et mis en bouteilles. Le Clos des Mouches est un des vins emblématiques de la maison, qui permet de valoriser l’ensemble de la production de l’appellation Beaune ».
Fondée en 1880, la Maison Joseph Drouhin travaille depuis bientôt 20 ans en biodynamie.

 

 

Le climat

Le Clos des Mouches est situé dans la partie sud du vignoble de Beaune, en limite de Pommard. Un peu comme dans le premier cru les Bressandes, les vignes du Clos des Mouches progressent vers le haut du coteau, par paliers successifs, au fur et à mesure des murs construits par les propriétaires.

« En haut du Clos des Mouches, on ne voit plus la plaine », précise Frédéric Drouhin. C’est un dôme de vigne, avec une exposition au soleil très différente selon les parcelles ». Sur le haut du Clos des Mouches, le sous-sol est constitué de marnes calcaires jaunes avec un sol argilo-calcaire sablonneux, particulièrement favorable au chardonnay.

En contrebas, la présence de carrière indique un sous-sol constitué de roche mère calcaire affleurante, rehaussé d’un sol maigre argilo-limoneux. « Si l’on regarde une photo aérienne des années 40 du coteau de Beaune, on distingue des carrières, qui aujourd’hui ont été comblées par l’action de l’homme », ajoute Françoise Vannier-Petit, géologue. « Une partie des calcaires présents sur le Clos des Mouches s’est transformée en dolomie, qui associe su calcium et du magnésium. Le vignoble est majoritairement exposé sud-est, avec une altitude variant de 255 à 312 mètres, et des pentes assez marquées ».

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines