Accueil Actualités Meursault : Le domaine Berthelemot double sa superficie

publié le 18 décembre 2017

Meursault : Le domaine Berthelemot double sa superficie

 

Le domaine Berthelemot double sa superficie, passant de 8 à 17 hectares par l’acquisition des vignes du domaine Patrice Allexant (Merceuil – 21).

 

Créé en 2007 à Meursault par Brigitte Berthelemot, le domaine double également le nombre de ses appellations.

Il met aussi un pied en côte de Nuits : Gevrey-chambertin Craite-Paille (AOC village), 3 parcelles de Chambolle-Musigny village, chambolle-musigny 1er cru Les Charmes, vosne-romanée village et côte de nuits-villages, tout en se renforçant en côte de Beaune : savigny-les-beaune ; chorey-les-beaune Les Beaumonts, beaune 1ers crus Clos-du-Roy, les Grèves et Bressandes, pommard Bas des Sausilles (village), volnay village, puligny-montrachet village et 1er cru les Folatières, saint-aubin 1er cru Murgers-des-Dents-de-Chien.

 

La Côte Chalonnaise fait son entrée dans la gamme du domaine avec du rully village blanc, sans oublier des bourgognes blancs et rouges. Rappelons que le domaine était déjà propriétaire à Beaune, dont du premier cru Clos des Mouches, Pommard, Meursault et Puligny-Montrachet. La transaction a été réalisée entre autre avec Terres de Domaines. Brigitte Berthelemot note sa satisfaction de trouver « des vignes en très bon état ». L’arrivée de ces 9 hectares -1er millésime en 2018- passe inévitablement par l’agrandissement des bâtiments d’exploitation et de la cuverie actuelle, situés en zone des Champs Lins, à Tailly (21). Un bâtiment viticole sera également construit à Meursault.

Thomas Berthelemot, 34 ans, fils de Brigitte Berthelemot, intègre également le domaine. Après une école de commerce, un brevet professionnel Responsable d’exploitation agricole (BPREA) obtenu au CFPPA de Beaune, il prendra en charge l’aspect commercial du domaine et le suivi des vignes avec l’arrivée d’un chef de culture.

Marc Cugnier, au domaine depuis l’origine, devient chef de production. Après l’obtention de la certification Haute valeur environnementale (HVE), le prochain objectif est d’avoir la certification « bio ». La conversion doit débuter en 2018.

 

Pour Brigitte Berthelemot, la passion du vin est survenue, à 32 ans, lors d’une visite dans le Mâconnais. Elle a attendu que sa dernière fille -elle a 4 enfants-­ quitte la maison pour concrétiser cette passion.

Après avoir hésité avec le Val de Loire, elle a trouvé son bonheur à Meursault : « Je voulais travailler le pinot noir et le chardonnay, complétés par la diversité des terroirs ». En dix ans, le domaine s’est hissé parmi les meilleurs.

Il suffit de lire les récents guides d’achat, de Bourgogne Aujourd’hui, dans les appellations meursault et beaune notamment pour le constater. Le domaine est très régulièrement mis en avant pour la qualité de ses vins tant blancs que rouges.
La commercialisation actuelle est de 45 % à l’exportation (USA, Japon, et Europe). En France, outre les particuliers (un tiers des ventes), les vins Berthelemot se trouvent chez les cavistes et dans la belle restauration.

Thierry Gaudillère

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

La 161e vente des vins des Hospices de Beaune a battu tous les record notamment avec la

Toujours plus aux Hospices de Beaune !

Qui a dit que les arbres ne montaient pas au ciel ? Aux Hospices de Beaune, si ! Le prix moyen de la cuvée a augmenté cette année de 85% par rapport à 2020 et la pièce de Charité a atteint un nouveau record à 800 000 euros. Stop ou encore ?

23 novembre 2021

J-5 pour la vente des vins des Hospices de Beaune !

La 161ème vente des vins des Hospices de Beaune aura lieu ce dimanche. Ludivine Griveau fait le point sur une ambiance festive retrouvée et sur le millésime 2021.

16 novembre 2021

Les Beaujolais Nouveaux 2021 arrivent !

Les Beaujolais Nouveaux 2021 arrivent dans quelques jours, tout en finesse et en fruit.

12 novembre 2021

Nos derniers magazines