Accueil Actualités Encore des vendanges en août ?

publié le 30 juillet 2018

Encore des vendanges en août ?

 

Après 2015, 2017, les vendanges vont-elles une fois de plus commencer en août ? L’évolution de la vigne
est étroitement liée au soleil et aux températures ; aussi, les fortes chaleurs de ces derniers jours (et la semaine à venir sera torride…) ont permis aux vignes de se développer très vite et jour après jour, il semble de plus en plus probable que les premiers raisins destinés à la production de vins tranquilles seront coupés dès la fin du mois d’août. Cela devient une habitude !

Malgré trois épisodes de grêle qui ont
touché des zones localisées (sud du vignoble de Nuits-Saint-Georges et le nord du Mâconnais) début et mi-juillet, la majorité
des vignerons a le sourire. « Les vignes sont belles », se réjouit
Ludivine Griveau, régisseuse du Domaine
des Hospices de Beaune.
« Je suis en ce moment sur la
Colline
des Cortons et on a un beau feuillage, avec une véraison bien enclenchée
partout, entre 15 et 40 % en fonction des secteurs. Nous avons mené un
gros travail d’observation sur les vignes pour lutter contre le mildiou qui
nous a permis de réagir rapidement avec une viticulture prophylactique. Les
équipes ont vraiment fait du bon boulot et on a réussi à tenir en bio. Nous
n’avons pas eu de mildiou sur grappes ni de tâches sur feuilles. Maintenant, c’est le climat qui peut nous
jouer des tours, mais si il n’y a pas d’incidents majeurs d’ici la récolte, on aura vraiment un très beau
millésime, avec une charge de raisins raisonnable, équivalente à l’année
dernière ».

Mi-juillet, le Ministère de l’Agriculture publiait une première
estimation de la production viticole nationale, avec un chiffre entre 46 et 48 millions
d’hectolitres, soit un niveau supérieur de 27 % à celui de 2017… En
Bourgogne, difficile de tirer des plans sur la comète, mais pour Vincent
Latour, vigneron à Meursault, « 2018 sera supérieur à 2017 en terme de
volumes en ce qui me concerne. Le futur millésime se présente vraiment bien. On
a eu beaucoup d’eau au printemps qui a permis à la vigne de bien pousser. On a
de beaux raisins sur les chardonnays, même en vieilles vignes. La pression
mildiou était bien présente mais la plupart des vignerons en étant sur le
terrain ont réussi à bien la contrôler, avec une protection efficace. Je
devrais commencer à vendanger autour du 30 août ». En ce qui concerne les volumes, il n’est pas exclut que le mildiou ait fait
des dégâts importants par endroits et que la coulure, liée à des
conditions météo médiocres à la floraison, ait réduit les
rendements ici et là. Ceci étant, la production est globalement annoncée généreuse, partout en Bourgogne et dans le Beaujolais et c’est un facteur qui va influencer la vitesse de progression de la maturité, comme la qualité du millésime, même si nous n’en sommes pas encore là !

Dans le Beaujolais, on se réjouit de « conditions
climatiques proches de la perfection avec beaucoup de soleil et une pluviométrie
idéale ». Après un mois de juin chaud et ensoleillé, le stade fermeture de la
grappe a été atteint en moyenne autour du 27 du mois, comme en 2011 (millésime vendangé dès la fin août dans le Beaujolais). Les
premiers signes de début de véraison ont été aperçus à partir du 10 juillet et les choses avancent doucement mais surement.
On croise les doigts et on se prépare donc ici aussi à un excellent millésime, avec des vendanges qui
débuteront certainement tout début septembre, voire fin août dans les zones précoces comme Saint-Étienne des Oullières ou le versant sud de la Côte de Brouilly.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines