Accueil Actualités Champion du monde… de l’oeuf en meurette !

publié le 12 octobre 2020

Champion du monde… de l’oeuf en meurette !

 

Ce samedi 10 octobre, au
Château du Clos de Vougeot, s’est déroulée la seconde édition du Championnat du monde de l’oeuf en meurette. Douze chefs, dont 7 Bourguignons se sont affrontés pour remporter le titre de champion du monde remporté de haute lutte par Bruno Brangea, du Champeaux, Les Halles, Paris. Vous trouverez d’ailleurs ci-jointe sa succulente recette…Il succède ainsi à Frédéric Vardon, Champion du monde 2019 et le titre reste donc en dehors
de la Bourgogne !

Bruno Brangea est le chef du
restaurant Champeaux Les Halles, à Paris, du groupe Alain Ducasse, un
incontournable de la vie gastronomique parisienne. Après des classes au sein de
l’illustre maison Goumard (2**), le chef est passé par les plus grands établissements
parisiens de poissons tels Gaya Rive Gauche, Copenhague Flora Danica (1*), ou
encore chez Marius et Janette. Après avoir été chef de cuisine formateur au
centre de formation d’Alain Ducasse, il a pris en mains les cuisines du
restaurant Champeaux.

Douze chefs se sont donc affrontés autour de ce plat typique bourguignon, figurant d’ores
et déjà à leur carte : Vincent Le Douarec Bruno Brangea, David Ardoint, Franco
Bowanee, Mourad Haddouche, Yves Rebsamen, Issiaka Sylla, Grégory Cuilleron,
Olivier Chardigny, Oswald Letolle, Jérôme Joubert et Thomas Collomb.

Nouveauté cette année, le prix
de la créativité a récompensé le plat le plus original dans le respect des règles
de la recette.

C’est Franco Bowanee (lire un article sur lui dans Bourgogne Aujourd’hui n°147), du
restaurant Louis XIII au Château de Vault de Lugny dans l’Yonne, qui s’est
imposé avec interprétation revisitée des oeufs en meurette. Franco Bowanee est donc le chef du
restaurant gastronomique Louis XIII au Château de Vault de Lugny,
une table étoilée, dans un château du XVIIIe siècle. Son histoire rime avec
détermination ; en effet, cet ancien de la brigade du chef Nizam Peeroo a
toujours eu en tête d’aller se frotter à l’étranger. Après six ans au
Labourdonnais, il a quitté son Île Maurice pour Washington où
il a passé deux ans dans le restaurant de l’Intercontinental, Le Café du Parc sur
Pennsylvania Avenue, à côté de La Maison Blanche, avec le chef français Antoine
Westermann, deux étoiles au guide Michelin à l’époque.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines