Accueil Actualités Bourgogne Aujourd’hui « Spécial Millésime 2022 » est en ligne !

publié le 05 août 2023

Bourgogne Aujourd’hui « Spécial Millésime 2022 » est en ligne !

Vue de la scénographie proposée à la Cité des Climats et des vins de Beaune.

 

 

Le numéro 172 de Bourgogne Aujourd’hui consacré au millésime 2022 est en ligne et avec 2022 nous parlons à nouveau d’une très grande année.

« Le plus grand ? », avions-nous titré il y a deux ans au sujet du millésime 2020. La réalité c’est que 2022 tutoie également les sommets en vins rouges. Dans un style différent de 2020, un peu moins concentrés, mais plus élégants en vins jeunes, les rouges 2022 de Bourgogne sont de pures gourmandises, avec de la chair, des fruités éclatants et de merveilleux équilibres.

Le constat est très proche pour les nombreux vins blancs réussis, harmonieux, frais, délicats, mais le cercle infernal « rendements généreux + récolte de raisins pas mûrs = vins dilués » a également fait des dégâts, et le millésime 2022 est beaucoup plus hétérogène en chardonnay.

Découvrez dans ce numéro “spécial 2022″ toutes les informations sur ce millésime qui marque une nouvelle étape dans la progression du réchauffement climatique et un guide d”achat de plus de 1 000 vins, appellation par appellation, pour tous les budgets, avec des dizaines de vignerons mis en avant.

 

Production 2022 (en hectolitres (hl) – sources BIVB)

Vins rouges : 478 469 hl / +20,3 %

Vins blancs : 1 073 056 hl / +24 %

Vins rosés (AOC régionales) : 7 029 hl / -18,8 %

Crémants de bourgogne : 190 428 hl / +19 %

Total : 1 748 982 hl / +22 %

Les pourcentages d’évolution sont ceux de 2022, par rapport à la moyenne sur 5 ans, 2017-2021. La Bourgogne compte environ 30 000 hectares en production, en tenant compte des surfaces plantées dans le Beaujolais, mais revendiquées en AOC bourguignonnes : crémant de bourgogne en tête, mais aussi bourgogne blanc ou encore coteaux bourguignons, etc. 

 

Les dégustateurs

La publication tous les ans depuis 2004 de ce numéro “spécial millésime” est un drôle de défi ! Environ 3 000 échantillons du millésime 2022 ont été dégustés en mai et juin dernier, alors nous adressons nos plus chaleureux remerciements pour leur aide précieuse aux laboratoires œnologiques (Burgundia Œnologie, Castaings Œnologie, Centre Œnologique de Bourgogne, Moreau Œnologie, Terrelis) et aux personnes suivantes : Jean-Philippe Chapelon (journaliste), Xavier Coudry (amateur), Denis Couvert (amateur), Vivian Gonon (tonnellerie Damy), Ludivine Griveau et Sébastien Lecomte (Hospices de Beaune), Martial Jacquey (club de dégustation, Le Nez de Saint-Pierre – Dijon/21), Roland Masse (œnologue), Norbert Puzenat (amateur), Philippe Strauel (caviste – www.robegrenat.com – Givry/71), Gilles Trimaille (amateur) et Frédéric Villain (amateur).

 

 

Retrouvez également dans ce numéro 172 de Bourgogne Aujourd’hui une présentation par l’image et le texte de la Cité des Climats & Vins de Beaune, ainsi qu’un article sur la succession “en douceur et dans la bonne humeur” qui est en train de s’opérer à la Côte Saint-Jacques, à Joigny (89), une adresse emblématique de la grande restauration bourguignonne.

 

 

 

 

 

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Photo Michel Joly.

Le “mois des climats” est de retour

Le "mois des climats" débute le 1er juin prochain avec plus de 70 manifestations au programme.

29 mai 2024

Hommage à Bernard Pivot, amoureux des livres et des vins !

Hommage à Bernard Pivot, homme de culture, amoureux des vins, grand défenseur du dossier de l'inscription des climats de Bourgogne au patrimoine de l'humanité.

07 mai 2024

Supercellule orageuse sur l'Yonne le 1er mai en fin de journée.

Après les inondations et le gel, la grêle dévaste le vignoble de Chablis

Le printemps est "pourri" partout en Bourgogne et particulièrement à Chablis ; après les inondations et le gel, la grêle a frappé hier une grande partie du vignoble.

02 mai 2024

Nos derniers magazines