Accueil Actualités Colline des Cortons 2016 et 2017 : de belles promesses !

publié le 17 décembre 2019

Colline des Cortons 2016 et 2017 : de belles promesses !

 

À Aloxe, Pernand
et Ladoix, les bons vins sont légion et les prix ne se sont encore pas partout
envolés, certains domaines proposant toujours des grands crus à moins de 50 €.
Notre dégustation portait sur deux millésimes, à commencer par 2016, où les
échantillons étaient bien moins nombreux qu’en 2017. « Il faut dire que le
millésime a été compliqué en raison du gel », se souvient Pierre Cornu, vigneron
à Ladoix. « En 2016, nous avons fait un tiers d’une récolte habituelle.
Malgré des décalages dans les maturités, on rentre une petite récolte mais
qualitative, avec des vins qui ont aujourd’hui une belle concentration ».

« Le gel a fait beaucoup de dégâts
en Côte de Beaune en 2016 », confirme Dominique Guyon, dont le domaine est
basé à Savigny. « Chez nous,
Pernand et Savigny ont été touchés, mais pas les Cortons. Les vendanges ont
débuté le 23 septembre, et nous avons été vigilants sur le tri, à la vigne
et en cuverie ». Les pourcentages de réussite des grands crus confirment
que le secteur a été épargné par ces aléas climatiques, puisque 75 % des
40 échantillons présentés passent la barre des 13,5 sur 20. Un résultat
identique à celui obtenu lors de nos dégustations du millésime en primeur (voir Bourgogne Aujourd’hui numéro 136).
Les rouges, décrits alors comme « concentrés, suaves et bien
équilibrés », sont dans la même lignée aujourd’hui.

En 2017, les vignerons ont pu de nouveau
souffler, « même si la psychose du gel était là », se souvient
Lorraine Senard, vigneronne à Aloxe. « J’avais fait l’acquisition de
bougies que nous avons allumées une nuit. Après cela, l’année a été vraiment
facile, avec peu de traitements ». « 2017 est un millésime bien bourguignon, où l’on
retrouve toute l’élégance du pinot noir », témoigne Guillaume Nudant,
installé à Ladoix.(…)

Il vous reste la moitié de l’article à lire dans le numéro 150 de Bourgogne Aujourd’hui, ainsi que le guide d’achat des meilleurs Aloxe-Corton, Ladoix, Pernand-Vergelesses, Cortons et Corton-Charlemagne 2016 et 2017.

Repères
Sources : Bureau interprofessionnel
des vins de Bourgogne.
Corton grand cru

92 hectares de rouges et 4 de blancs.

Communes de production :
Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses.
Corton-Charlemagne grand cru

56 hectares de blancs.

Communes de production :
Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses.
Aloxe-Corton

Rouges : 120 hectares, dont 37 en
premiers crus.

14 climats classés en premiers crus.
Ladoix

Rouges : 75 hectares, dont 16 en
premiers crus.

Blancs : 25 hectares, dont 8 en
premiers crus.

11 climats classés en premiers crus.
Pernand-Vergelesses

Rouges : 80 hectares, dont 44 en
premiers crus.

Blancs : 64 hectares, dont 20 en
premiers crus.

8 climats classés en premiers crus.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines