Accueil Actualités Des Gevrey-Chambertin 2018 de bon niveau !

publié le 25 novembre 2019

Des Gevrey-Chambertin 2018 de bon niveau !

 

Le syndicat viticole de Gevrey-Chambertin (Côte de Nuits – 21) avait proposé une dégustation des 2018 des vignerons qui le souhaitaient le jeudi précédent (14 novembre) la dernière vente des vins des Hospices de Beaune, dans le cadre de la manifestation le Roi Chambertin.
Les vins d’AOC village, peu marqués par le bois, s’expriment bien et font preuve dans
l’ensemble d’une belle fraîcheur et de beaux équilibres ; en revanche, de
nombreux premiers crus sont encore trop marqués par le boisé à ce stade et on peut se demander si certaines cuvées vont totalement “digérer” cet élevage trop présent. On
retrouve un peu plus d’équilibre et de fruit dans les Grands Crus où la
matière, plus dense, fait souvent jeu égal avec la futaille.

Malgré les remarques de ces dernières
années, certains vignerons de l’appellation Gevrey-Chambertin ont encore
souvent tendance à trop boiser leurs vins alors que beaucoup d’autres
appellations ont compris que ce style était celui d’une époque révolue et qu’il
fallait désormais valoriser la finesse et le fruité naturel du pinot noir afin
de pouvoir laisser s’exprimer le plus librement possible la variété des terroirs
et des climats. Ceci étant nous parlons là de la dégustation de vins en cours d’élevage qui se goûtaient d’ailleurs plutôt moins bien qu’en mars lors de notre dégustation des vins de l’appellation organisée dans le cadre de la préparation du numéro “spécial millésime 2018” de Bourgogne Aujourd’hui, mais où globalement d’autres vins que ceux dégustés le 14 novembre avaient été présentés.
Au final cette seconde dégustation de Gevrey-Chambertin 2018 a mis en évidence un bon niveau global, en tout cas meilleur qu’en 2016 et
surtout qu’en 2017. Les 2018 ont plus de matière et des fruités plus mûrs.

Les vins ont
été classés en 3 catégories : vins délicats et peu boisés, vins extraits et peu boisés, Vins extraits et boisés (trop !).
R : Quand la note n’est pas mentionnée, le vin a obtenu 15,5 sur 20.

Textes et photo : Gilles Trimaille

Vins délicats et peu boisés

Bourréé Pierre et Fils –
Gevrey-Chambertin Village

Beau floral, vin léger et franc.

Bouvier René –
Gevrey-Chambertin Racines du temps

Énergie et fraîcheur de la vendange entière, très
salivant.

Bouvier René –
Gevrey-Chambertin 1er Cru Les Champeaux – 16,5/20

Tendresse du fruit frais sur un fond floral, bouche
en relief, vin séducteur.

Labet Pierre –
Gevrey-Chambertin Vieilles vignes

Nez de vendange entière, sur la fraise et la
pivoine… Bouche fraîche et dynamique.

Marchand-Tawse –
Gevrey-Chambertin – 16/20

Vin sur la souplesse, la fraîcheur, au boisé fin et
bien digéré.

Taupenot-Merme – Grand Cru
Mazoyères-Chambertin

Floral, fruité délicat, du plaisir, vin en dentelle.

Vins extraits et peu
boisés

Burguet Alain –
Gevrey-Chambertin Symphonie

Du gras, de la texture, une belle matière.

Burguet Nicolas –
Gevrey-Chambertin – 16/20

Framboisé, notes confiturées, matière et puissance.

Damoy Pierre –
Gevrey-Chambertin Clos Tamisot – 16,5/20

Expressif, aérien, bouche consistante dense, de
l’opulence.

Damoy Pierre – Grand Cru
Chapelle-Chambertin

Vin dense, frais, solide avec une belle finesse des
tanins.

Harmand-Geoffroy
– Gevrey-Chambertin Vieilles vignes

Vin puissant, large, épicé, au boisé bien intégré.

Richard Henri –
Gevrey-Chambertin Les Tuileries. 16,5/20

Vin énergique, frais, pur, avec du relief et de la
franchise.

Leclerc Philippe –
Gevrey-Chambertin En Champs

Vin rond, suave, plein avec une belle palette
aromatique. 16,5/20

Rossignol Philippe –
Gevrey-Chambertin Les Evocelles

Vin sur la sucrosité, la rondeur et la texture.

Taupenot-Merme –
Gevrey-Chambertin

Fraîcheur aromatique et belle onctuosité presque
“sucrée” en bouche.

Naddef – Gevrey-Chambertin
1er cru Les Cazetiers – 17/20

Belle expression des fruits frais. Vin droit,
concentré.

Clair Bruno –
Gevrey-Chambertin 1er cru Les Cazetiers – 17,5/20

Vin concentré aux arômes de cerises noires et de mûres
sauvages ; boisé épicé bien intégré dans la matière. 17,5/20

Marchand-Tawse –
Gevrey-Chambertin 1er cru Les Champeaux – 16,5/20

Floral sucré au nez ; fraîcheur et pureté en
bouche.

Vins extraits et boisés

Charlopin Philippe – Grand
Cru Charmes-Chambertin – 16/20

Vin sérieux, dense, avec un beau fruité “sucré”, de la
race.

Esmonin Sylvie –
Gevrey-Chambertin

Vin très extrait, dense et réservé, marqué par
l’élevage. Du même domaine, la cuvée Vieilles vignes est certes très concentrée
mais pourquoi autant de bois ?

Esmonin Sylvie –
Gevrey-Chambertin 1er cru Clos Saint Jacques – 17,5/20

La matière est monumentale et le vin domine ici
totalement son élevage.

Humbert Frères –
Gevrey-Chambertin 1er cru Petite Chapelle – 16/20

Certes le vin est boisé, mais la matière est pure,
droite et le vin fait preuve de dynamisme.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines