Accueil Actualités Les crus du Mâconnais trouvent leurs marques !

publié le 20 février 2020

Les crus du Mâconnais trouvent leurs marques !

 

Le Mâconnais comprend cinq crus : Pouilly-Fuissé, Pouilly-Loché, Pouilly-Vinzelles, Saint-Véran et Viré-Clessé. Les deux plus grandes AOC communales sont Pouilly-Fuissé (780 hectares) et Saint-Véran (700 hectares). En 2017, il a fait très chaud et le
Mâconnais n’a pas été épargné par la sécheresse estivale. Heureusement, le printemps
avait été très pluvieux et les sols argilo-calcaires et marneux ont pu stocker
de bonnes réserves d’eau ; ainsi, au plus fort de la canicule, les
vieilles vignes ont réussi à trouver un peu d’humidité en profondeur. Les
premières vendanges ont commencé dès le 25-26 août dans les secteurs les plus
solaires. Mais dès la fin du mois d’août, les températures ont brutalement
chuté et les raisins ont pu gonfler un peu grâce à la pluie, ce qui a permis de préserver
de la fraîcheur et des arômes.

Avec ses 217 climats cadastrés,
Pouilly-Fuissé constitue la plus grande AOC communale blanche de Bourgogne (après
Chablis) et l’une des plus morcelées. Ses deux célèbres roches (Vergisson et
Solutré) sont les deux proues de l’appellation qui arborent fièrement la
présence dominante du calcaire, en proportion variable selon les secteurs. La
connaissance approfondie des nombreux climats a poussé les vignerons les plus
attentifs à les vinifier séparément et à engager une hiérarchisation des
lieux-dits, démarche qui devrait prochainement aboutir au classement de 193
hectares en premiers crus : après une procédure longue et tortueuse, on
attend enfin la « fumée blanche » de l’INAO au cours de cette année
2020 ! La pomme de discorde a notamment porté sur le fait qu’un nom de
premier cru ne pourra plus être utilisé pour un pouilly-fuissé villages alors que cela était jusqu’à
présent autorisé dans d’autres secteurs du nord de la Bourgogne. Cette décision
obligera malheureusement les vignerons à abandonner l’usage du nom de certains
lieux-dits et à trouver de nouvelles dénominations pour leurs cuvées ; on
comprend mal ce revirement de l’INAO, alors qu’à la suite du classement UNESCO
des Climats de Bourgogne,
on ne cesse aujourd’hui de valoriser la notion de terroir, d’origine et de
lieux-dits !
Il vous reste la moitié de l’article à lire dans le n°151 de Bourgogne Aujourd’hui qui vient de sortir. Le dossier sur les crus du Mâconnais 2017 comprend également un guide d’achat de près de 250 vins du millésime 2017, à partir de 9 € la bouteille. Abonnez-vous pour recevoir automatiquement Bourgogne Aujourd’hui tous les deux mois.

Repères crus du Mâcônnais (71)
Cépage : 100% vins blancs issus du cépage chardonnay.

Pouilly-Fuissé :
780 hectares, sur quatre communes (Chaintré, Fuissé, Solutré-Pouilly et
Vergisson).

Pouilly-Loché :
31,92 hectares.

Pouilly-Vinzelles :
42,52 hectares.

Saint-Véran : 703 hectares sur 7 communes (Chânes, Chasselas, Davayé,
Leynes, Prissé, Saint-Vérand et Solutré-Pouilly).

Viré-Clessé :
450 hectares sur 4 communes (Viré, Clessé, Laizé et Montbellet).

Sources :
Bureau Interprofessionnel des Vins
de Bourgogne.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

L'élevage en fût de chêne va permettre aux 2021 de se nourrir et de s'affiner sur leurs lies.

Le n°166, spécial millésime 2021, de Bourgogne Aujourd’hui est en ligne !

Le numéro 166 de Bourgogne Aujourd'hui est en ligne. Au sommaire : le "classique" millésime 2021, 30 années de révolution œnologique en Bourgogne et les secondes tables des restaurants étoilés.

05 août 2022

Thibault Clerget (à droite) et Arnaud Baillot.

Y. Clerget et A. Baillot reprennent le domaine Rossignol-Changarnier

Les domaines Yvon Clerget et Arnaud Baillot viennent d’annoncer la reprise des 7 hectares de vignes du domaine Rossignol-Changarnier, à Volnay.

03 août 2022

Georges Pertuiset, ancien meilleur sommelier de France et président de l'Union de la Sommellerie Française.

Au revoir Georges et merci !

Georges Pertuiset, un grand nom de la sommellerie française s'en est allé.

02 août 2022

Nos derniers magazines