Accueil Actualités Romanée-Conti : des raisins avec un magnifique état sanitaire

publié le 10 septembre 2015

Romanée-Conti : des raisins avec un magnifique état sanitaire

 

 

Dans la vigne de la romanée-conti, à Vosne-Romanée (21), ce jeudi 10 septembre, l’ambiance est au beau fixe.

Comme le temps. Pas un nuage. En trois heures, les raisins des 1, 8 hectares sont coupés. Destination la cuverie, au cœur du village, un passage sur la table de tri pour confirmer le parfait état sanitaire des grappes et, hop, dans la cuve en chêne. «  Ce sont des conditions idéales depuis le début des vendanges », explique Aubert de Villaine, cogérant du domaine de la Romanée-Conti. Il suit d’un œil attentif les coupeurs.
Au domaine, les vendanges ont débuté vendredi 4 septembre par les 0,67 hectares de montrachet, à Puligny. «  Exceptionnel », commente Aubert de Villaine. Les corton ont été récoltés le samedi. Les vignes de Vosne-Romanée -la tâche avant la romanée-conti- ont suivi. Les vendanges devraient se terminer d’ici ce week-end avec la romanée-saint-vivant (5,28 ha), le richebourg (3,51 ha), les échezeaux (4,67 ha) et les grands échezeaux (3,52 ha).
« Nous avons craint la canicule. Souvent, elle bloque l’avancement des raisins. Mais cette année, avec les pluies d’août tombées au bon moment, il n’y a pas eu ce phénomène. Tout avait déjà bien commencé par une fleur rapide, en juin, ce qui nous donne aujourd’hui une grande homogénéité de maturité », continue Aubert de Villaine. Il estime la quantité de récolte comme une année moyenne à petite selon les vignes.
Texte et photographie Thierry Gaudillère

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Photo Michel Joly.

Le “mois des climats” est de retour

Le "mois des climats" débute le 1er juin prochain avec plus de 70 manifestations au programme.

29 mai 2024

Hommage à Bernard Pivot, amoureux des livres et des vins !

Hommage à Bernard Pivot, homme de culture, amoureux des vins, grand défenseur du dossier de l'inscription des climats de Bourgogne au patrimoine de l'humanité.

07 mai 2024

Supercellule orageuse sur l'Yonne le 1er mai en fin de journée.

Après les inondations et le gel, la grêle dévaste le vignoble de Chablis

Le printemps est "pourri" partout en Bourgogne et particulièrement à Chablis ; après les inondations et le gel, la grêle a frappé hier une grande partie du vignoble.

02 mai 2024

Nos derniers magazines