Accueil Actualités 20 ans de bulles chez Boisset !

publié le 28 mai 2014

20 ans de bulles chez Boisset !

 

Le 26 mai dernier, la maison Boisset, installée à Nuits-Saint-Georges (21) a célébré les 20 ans du lancement de l’activité “vins effervescents” au sein du groupe, sous la conduite de Georges Legrand. Cette activité représente aujourd’hui 10,5 millions de bouteilles, dont 2,5 en crémant de Bourgogne sous la marqué “phare” Louis Bouillot, rachetée elle en 1997 ; une progression fulgurante à l’image de celle des crémants de Bourgogne qui en 20 ans ont véritablement décollé pour atteindre aujourd’hui les 18 millions de bouteilles commercialisées, soit 10% environ de la production totale bourguignonne. Et comme l’a expliqué Marcel Combes, le directeur de l’activité effervescents chez Boisset, le groupe n’a manifestement pas l’intention d’en rester là : “c’est l’un des marchés les plus porteurs aujourd’hui et si la Bourgogne ne prend pas le virage, d’autres le prendront à sa place. Notre objectif est d’atteindre 4 millions de bouteilles en crémant.” Et la maison s’en donne les moyens. Elle vient de doubler la capacité de sa cuverie située à Nuits-Saint-Georges et elle n’hésite pas à s’engager sur des contrats à long terme de 10 ou 15 ans pour encourager des vignerons à planter des vignes et à lui fournir des raisins, notamment dans le sud Beaujolais où les arrachages continuent de “miter” le paysage de la magnifique région des Pierres Dorées. Bref, la maison a manifestement une grande confiance dans l’avenir des vins effervescents et en premier lieu du crémant de Bourgogne. La gamme Louis Bouillot comprend 12 crémants, avec notamment des cuvées millésimées et des cuvées “parcellaires”. Elle est à découvrir à l’Imaginarium, espace oenotouristique consacré aux bulles ouvert en 2006 à Nuits-Saint-Georges.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines