Accueil Actualités 40 ans pour la boutique Denis Perret

publié le 03 octobre 2014

40 ans pour la boutique Denis Perret

 

A l’origine, Denis Perret était une épicerie fine, distribuant les vins de la maison Bouchard Père et Fils. Claude Bouchard propose alors à quatre de ses confrères négociants de vendre eux aussi leurs vins dans la boutique. Une idée originale et novatrice pour l’époque. 40 ans plus tard, Denis Perret est un caviste reconnu de la place de Beaune qui continue de proposer les vins de ces cinq maisons historiques. “L’ensemble de la Bourgogne est représenté ici, de Chablis au Beaujolais”, rappelle Nicolas Caillot, directeur du magasin depuis 2008. “Nous pratiquons des prix identiques à ceux à la propriété, avec des promotions par carton de 6 bouteilles renouvelées tous les mois, avec à chaque fois un blanc et un rouge de chaque maison”. Pour fêter son anniversaire, Denis Perret avait mis en place un jeu-concours permettant de gagner dix bouteilles de grands crus ; les participants ont été nombreux ! La boutique offre la possibilité de déguster jusqu’à 16 vins, pour un coût allant de 1 à 5 €. A l’occasion du week-end de la vente des vins des Hospices de Beaune les 15 et 16 novembre prochains, des dégustations d’appellations prestigieuses seront proposées. Profitant de la dynamique de cet anniversaire, la boutique devrait prochainement être réaménagée et modernisée. Denis Perret, 40 rue Carnot – Tél. 03 80 22 35 47 – Ouvert du lundi au samedi

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines