Accueil Actualités A la découverte du Beaujolais des Pierres Dorées (69) !

publié le 15 octobre 2014

A la découverte du Beaujolais des Pierres Dorées (69) !

 

Samedi et dimanche, le Beaujolais des Pierres Dorées participe au “fascinant week-end Vignobles & Découvertes”. Ouvert à tous, ce week-end est organisé pour permettre de savourer les vins, les mets et de découvrir les sites patrimoniaux de la région. Un programme complet et diversifié est proposé, avec par exemple la visite du Château de Buffavent : dégustation des vins du domaine, promenade en calèche et exposition de peintures. L’Espace Pierres Folles à Saint-Jean-des-Vignes, qui invite à une découverte des liens entre terroir et oenologie au travers d’une dégustation. Le domaine Cédric Vincent, à Pouilly-le-Monial, a imaginé une initiation aux accords mets et vins avec un maître sommelier et un chef étoilé. Vous pourrez également visiter le Château de Rapetour, classé Monument Historique, et déguster les vins du domaine à Theizé. Retrouvez l’intégralité des activités proposées sur le site www.tourismepierresdorees.com Pour en savoir plus sur le secteur des Pierres Dorées, lisez notre article paru dans le dernier numéro 13 de Beaujolais Aujourd’hui, en kiosque jusqu’à début novembre.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines