Accueil Actualités Année record pour la vente des vins des Hospices de Nuits !

publié le 16 mars 2015

Année record pour la vente des vins des Hospices de Nuits !

 

C’est une barre symbolique, celle du million d’euros, qui a été franchie hier lors de la 54ème édition de la vente des Vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges. Tandis que l’an passé, la vente s’était terminée à 736 700 €, la mise aux enchères des 134 pièces de 228 litres du millésime 2014 a rapporté cette année 1 050 700 €, soit une hausse globale de 29,88%. Le prix moyen de la pièce de rouge (largement majoritaire sur le domaine) est de 7 773 €, correspondant à une progression de 14% par rapport à 2013. Une hausse que l’on peut lier à la qualité du millésime 2014, supérieur à 2013, ainsi qu’à la présence de nouveaux acheteurs étrangers. La pièce de charité a été adjugée à 37 200 €, au profit de l’association ELA, qui lutte contre les Leucodystrophies. 68 donateurs (maisons de négoce, domaines et entreprises de la région) ont acheté cette pièce de Nuits-Saint-Georges premier cru rouge Les Corvées Pagets, cuvée Saint-Laurent.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines