Accueil Actualités Beaujolais et Beaujolais-Villages 2015 : remplissez vos caves !

publié le 30 septembre 2016

Beaujolais et Beaujolais-Villages 2015 : remplissez vos caves !

 

C’est un point rouge
tout ce qu’il y a de plus banal sur un graphique, au milieu d’autres points de
couleur, mais tellement plus haut et plus loin. Ce point rouge correspond à
l’indice IC (indice couleur) de l’année 2015 comparé aux autres millésimes
depuis 2003. « L’indice couleur permet, en fonction du ph (schématiquement
l’équilibre des vins) et de la teneur en anthocyanes (molécules de la couleur
contenues dans la peau du raisin) de prévoir le potentiel de couleur »,
explique simplement Florence Hertaut de la Chambre d’Agriculture du Rhône qui
anime chaque année le réseau maturation du Beaujolais. Publié le 3 septembre
2015 dans le « Bulletin technique viticulture Beaujolais » qui fait
le bilan du millésime 2015, ce graphique atteste du caractère exceptionnel du
millésime 2015. Et il n’est pas le seul…

Les températures ? En juillet et août, elles ont
été supérieures de 4 et 1,5 degrés aux normales saisonnières ; on relève
même 7° au dessus des moyennes dans les derniers jours d’août avec une double
conséquence : une hausse phénoménale des degrés en fin de cycle végétatif
et une perte de récolte par dessèchement, par évaporation, estimée entre 5 et
10 hectolitres à l’hectare ; à la récolte les vignerons ont généralement
récolté moins de 40 hectolitres à l’hectare en gamay. (…)

La suite de l’article et le guide d’achat de plus de 150 Beaujolais et Beaujolais-Villages 2015 au rapport qualité-prix inégalable (5 à 10 € la bouteille en moyenne) sont à lire dans Beaujolais Aujourd’hui n°17, supplément gratuit au n°131 de Bourgogne Aujourd’hui. Les magazines sont disponibles à l’achat au numéro. Diverses formules d’abonnement sont également disponibles en ligne.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines