Accueil Actualités Beaujolais : Rendez-vous au Château de Pizay lundi 13 avril !

publié le 09 avril 2015

Beaujolais : Rendez-vous au Château de Pizay lundi 13 avril !

 

La quatrième édition du salon Bien Boire en Beaujolais (comme bouteilles, bons vivants, bienvenue) aura lieu ce lundi 13 avril, de 10 h 00 à 19 h 00, dans le superbe cadre du Château de Pizay (Villié-Morgon – 69) et le soleil est annoncé !!! A l’initiative de quatre associations, Beaujol’Art, la Biojolaise et la Beaujoloise et depuis cette année Beaujol’AllWines, plus d’une centaine de vignerons proposera ses vins à la dégustation. Beaujolais, Beaujolais-Villages, crus du Beaujolais… Toutes les appellations de la région seront représentées. L’évènement est ouvert à tous, cavistes, restaurateurs, sommeliers, journalistes, ainsi qu’aux consommateurs avertis ou aux simples amateurs. Les “stars” du Beaujolais seront là, les étoiles montantes ou des domaines plus discrets, mais dont la qualité des vins n’est plus à démontrer. Des vignerons d’autres régions viticoles seront également présents pour cette édition, présidée cette année par le chef Yves Camdeborde. A ne manquer sous aucun prétexte pour ranger définitivement vos préjugés au placard !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines