Accueil Actualités Bientôt un sixième cru dans la Mâconnais ?

publié le 04 septembre 2013

Bientôt un sixième cru dans la Mâconnais ?

 

Après pouilly-fuissé, pouilly-loché, pouilly-vinzelles, saint-véran et viré-clessé (vins blancs issus du cépage chardonnay), un sixième cru blanc va-t’il voir le jour au cours des prochaines années dans le vignoble du Mâconnais, au sud de la Bourgogne ? Il est trop tôt pour le dire, mais toujours est-il que le
travail sur le terrain se termine pour les vignerons qui travaillent à la
création de l’appellation village lugny (aujourd’hui appellation régionale mâcon-Lugny), dans le nord du Mâconnais (71). Ce mardi 3 septembre, Françoise
Vannier-Petit, géologue en charge de l’étude des sols, a détaillé les résultats
de son étude sur le terrain. En se rendant dans le vignoble, elle a montré aux
producteurs la spécificité des sols qui prétendent à l’appellation. « Les
limons argileux décarbonatés sont une spécificité du terroir de Lugny », explique-t-elle. Cette
étude géologique constitue le quatrième grand dossier nécessaire à la
création de l’appellation. L’historique du secteur, les dégustations et le
cahier des charges sont les trois autres études qui ont été menées durant l’année écoulée. L’étude géologique qui se termine ces jours-ci permettra au
syndicat de défense et de promotion de l’appellation lugny de déposer son
dossier d’ici à fin septembre au bureau de l’INAO de Mâcon. S’il est validé, le
dossier sera ensuite étudié au niveau régional, puis national.

D’après nos informations, un dossier serait également en cours de réflexion chez les vignerons de l’appellation mâcon-Verzé. A suivre…

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines