Accueil Actualités Ce week-end, dégustez les cuvées de la Saint-Vincent Tournante !

publié le 23 janvier 2015

Ce week-end, dégustez les cuvées de la Saint-Vincent Tournante !

 

La Saint-Tournante 2015 aura lieu ce week-end à Vougeot et Gilly-les-Cîteaux (Côte de Nuits – 21). Focus sur les cuvées proposées en dégustation dans les caveaux.
Bourgogne aligoté 2013 : Joli vin bien représentatif du millésime. L’entrée en bouche est fraîche, avec une belle vivacité en finale. Il associe la minéralité à un côté solaire et chaleureux.Bourgogne blanc 2012 : Belle robe jaune or, brillante et limpide. De la complexité au nez autour de notes de beurre frais et de fruits blancs. Le vin se révèle en bouche, avec du gras et de la finesse. On retrouve l’ampleur d’un chardonnay bien mûr, avec de la longueur en finale. Coteaux bourguignons 2013 : Robe d’un rouge rubis qui séduit immédiatement. Nez frais et fruité avec des notes acidulées de cassis et de petits fruits rouges. La bouche est gourmande et croquante. Un vrai vin de plaisir ! Bourgogne rouge 2013 : Notes intenses au nez de cassis et de framboises. La bouche est pleine, tendre et racée, avec une belle souplesse. En fin de bouche des notes de réglisse se révèlent. Bourgogne rouge 2012 : Ici le nez est plus discret que sur le millésime 2013 mais on distingue des notes de fruits jeunes et de bourgeons de cassis. En bouche les tanins sont bien mûrs, avec une fin de bouche élégante. Bourgogne rouge 2011 : Voilà un vin bien abouti, avec de la texture et de la chair. Le nez est généreux, comme la bouche. Bel équilibre, avec une structure dense et de l’élégance. On aime la finale soyeuse. Clos de Vougeot 2013 : Robe très profonde. Grande complexité au nez autour du cassis, des épices et avec une touche fumée. La bouche est tout en souplesse, avec des tanins tendres et une grande longueur.Echezeaux 2013 : Nez très flatteur avec des notes de fruits noirs bien mûrs et un côté floral. Beaucoup de matière en bouche dans un style suave et charmeur. Comme le clos de vougeot, l’echezeaux est à la hauteur de son rang de grand cru.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines