Accueil Actualités Ce week-end, Saint-Amour accueille la fête des crus du Beaujolais

publié le 20 avril 2015

Ce week-end, Saint-Amour accueille la fête des crus du Beaujolais

 

La 35ème édition de la Fête des Crus du Beaujolais aura lieu ce week-end, les 25 et 26 avril, à Saint-Amour Bellevue au nord du vignoble du Beaujolais, en Saône et Loire. Placé sous le signe du Vin, de l’Art et de l’Amour,
cet événement est l’occasion de (re)découvrir les 10 crus du Beaujolais
et de partir à la rencontre des vignerons et de leur travail. Pour
cette édition, La Fête des Crus souhaite organiser la plus grande «confirmation de mariages» jamais réalisée à Saint-Amour Bellevue et 1 000 couples sont ainsi attendus pour renouveler leurs voeux et réaffirmer leur amour.Pour revenir au vin, c’est bien sûr tout un programme complet qui sera proposé aux visiteurs : dégustations de crus du millésime 2014, d’anciens millésimes, vente aux enchères, repas de 15 à 55 euros, etc.Retrouvez ci-dessous le programme de la fête ainsi que plusieurs dossiers sur les crus du Beaujolais publiés dans de précédentes éditions de Beaujolais Aujourd’hui.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines