Accueil Actualités De nouvelles ambitions pour le domaine Chanzy

publié le 09 septembre 2013

De nouvelles ambitions pour le domaine Chanzy

 

Les nouveaux propriétaires du domaine
Chanzy sont ambitieux. Spécialistes du luxe pendant de nombreuses années,
Philippe Der Megreditchian et Laurent Chabaud, ainsi que leurs associés, souhaitent
« redorer le blason du domaine et une montée rapide en gamme des vins ».
Pour cela, ils ont fait appel à Jean-Marc Amez-Droz, gérant du Château Signac
en Vallée du Rhône et désormais consultant vignoble et technique pour le
domaine Chanzy. « L’exploitation s’étend aujourd’hui sur 32 hectares en
propriété, dont 12 ha sur l’appellation bouzeron. Les autres parcelles sont
situées sur Rully, Mercurey, Santenay, Puligny-Montrachet et Vosne-Romanée. L’objectif
premier est de ne plus faire de vrac et de développer de nouveaux marchés de
commercialisation ». Un gros travail sur la qualité des vins a été entrepris.
A la vigne, une taille plus sévère a été adoptée afin de mieux maîtriser les
rendements et les sols sont désormais labourés. Côté cave, une partie de la
futaille a été renouvelée et de nouvelles cuves ont été installées dans le
chai. Sur le millésime 2013, le domaine devrait produire entre 180 000 et 200 000 bouteilles. En parallèle, l’activité de négoce sera
étendue afin de proposer une gamme de vins issus de Côte de Beaune et Côte de
Nuits. 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines