Accueil Actualités Découvrez Bourgogne Aujourd’hui n°121

publié le 05 janvier 2015

Découvrez Bourgogne Aujourd’hui n°121

 

Pour son 121ème numéro, Bourgogne Aujourd’hui est allé à la rencontre de Frédéric-Marc Burrier, le président de l’ODG Pouilly-Fuissé. Depuis presque dix ans, il milite pour le classement en premier cru des meilleurs terroirs de l’appellation. Il revient sur ce combat de longue haleine. Le guide d’achat est consacré aux Meursault 2012, expressifs, charnus et longs en bouche pour les mieux réussis, ainsi qu’aux crus du Mâconnais sur le même millésime. Les saint-véran, viré-clessé, pouilly-fuissé, pouilly-loché et pouilly-vinzelles battent des records avec un pourcentage de vins sélectionnés qui dépasse les 75 % ! Le dossier est consacré au palmarès des “Bourguignons de l’année 2014”. La Côte de Nuits est à l’honneur chez les producteurs avec Bruno Clair (Marsannay-la-Côte) et les frères Lécheneaut (Nuits-Saint-Georges). Dans la catégorie “espoirs”, Delphine et Sébastien Boisseau, installés à Bray (71), occupent la première marche du podium. Côté “gastronomie”, gros plan sur le chevreuil. Les restaurant La Marande à Montbellet (71), une étoile au Michelin, nous a ouvert ses portes pour notre rubrique accords mets et vins.Le supplément Crémants de France n°12 revient lui sur les actualités de la filière et des huit régions productrices. Vous retrouverez également le guide d’achat issu du palmarès du concours national des crémants et un dossier sur la Bourgogne, où le crémant à bien “grandit” depuis 20 ans et représente désormais près de 10% de la production régionale.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines