Accueil Actualités Du Chablis aux Hospices de Beaune !

publié le 19 février 2015

Du Chablis aux Hospices de Beaune !

 

C’est d’une voix enjouée que Ludivine Griveau s’est confiée à l’annonce de la nouvelle : “Je suis ravie ! C’est d’abord un grand honneur que Jean-Marc Brocard et sa famille nous font. Je lui suis très reconnaissante. La parcelle, une vingtaine d’ares en premier cru Côte de Léchet (vignoble de la rive gauche du Serein), sera conduite par le domaine Brocard, en concertation avec nos équipes”, précise-t-elle. C’est un petit événement dans la mesure où le domaine des Hospices de Beaune met ainsi pour la première fois les pieds dans le vignoble chablisien. “Il nous manque encore la Côte Chalonnaise, mais sinon, la Bourgogne est quand même bien représentée parmi toutes nos appellations”, s’amuse la nouvelle régisseur du domaine des Hospices. Le premier millésime de chablis Côte de Léchet estampillé Hospices de Beaune est prévu pour 2015. Quant on sait que dans le vignoble de Chablis la vinification en cuve inox reste dominante, y compris en premier cru, on peut déjà se demander si les Hospices de Beaune vont vinifier leur Côte de Léchet (un premier cru très typé Chablis par sa forte minéralité) en cuve ou en fûts de chêne comme pour toutes leurs autres cuvées…

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines