Accueil Actualités En 2017, Chambolle-Musigny la joue “classique” !

publié le 28 avril 2020

En 2017, Chambolle-Musigny la joue “classique” !

 

2015, 2016 et 2017 sont trois excellents millésimes pour le pinot noir en Bourgogne ; excellents et très différents dans leur façon d’exprimer les terroirs de Chambolle-Musigny, l’une des AOC “star” de la Côte de Nuits.La Bourgogne est une
constellation de crus aux noms évoquant les relations que les hommes ont
tissées avec les éléments naturels du vignoble et l’Histoire qui l’a construit. À cette multitude de lieux-dits s’ajoute une complexité
supplémentaire : la plupart des villages de la côte viticole ont choisi au XIXème siècle d’adjoindre à leur nom celui du climat communal le
plus illustre. Ainsi, en 1878, le village de Chambolle qui se contentait jusqu’alors
d’un patronyme imagé -le « champ bouillonnant », une allusion aux
eaux torrentielles qui gonflent la rivière du Grône par gros orage- accède à un
statut un peu plus aristocratique en y accolant le nom de Musigny.

Chambolle-Musigny a
toujours eu la réputation de faire des vins d’une grande finesse. Ce caractère
délicat et parfumé est aujourd’hui associé aux qualités du terroir. Mais
autrefois, comme d’autres finages voisins, les crus n’étaient pas plantés
seulement de pinot noir et c’est peut-être à une proportion plus marquée de
pinot blanc dans les « têtes de cuvées » que l’on doit la réputation
dite « féminine » des vins de la commune. Quoi qu’il en soit, dans le
panthéon des villages bourguignons, Chambolle-Musigny occupe cette place et,
sur son seul nom, l’amateur de vins de Bourgogne développe un imaginaire plein
de délicatesse et de sensualité.

Pour mieux appréhender les vins dégustés, il n’est pas
inutile de rappeler les conditions climatiques du millésime 2017. Après un débourrement
précoce, le vignoble a connu à la mi-avril un net rafraîchissement, avec des
risques de gel. À partir
de début mai, une période de pluies et un retour de températures clémentes ont
déclenché une forte pousse. La pleine fleur s’est produite au début du mois de
juin, signe de la précocité du millésime. À la fin juin s’installait une quasi-canicule, mais
sans stress hydrique grâce aux réserves en eau accumulées. Les mois de juillet
et août ont été très chauds avec de faibles pluies. Les vendanges ont commencé
fin août ou tout début septembre selon les lieux-dits.

Il est toujours délicat et aléatoire, voire
présomptueux, de vouloir à tout prix établir une relation entre les
caractéristiques d’un terroir et celles d’un vin ; de plus, chaque
vigneron exprime des facettes parfois très différentes de la personnalité d’un
cru, mais il semble bien qu’il y ait, dans ces traits de caractères différents
d’un domaine à l’autre et d’une cuvée à l’autre, quelques caractéristiques
communes bien illustrées par ce millésime 2017. (…)Il vous reste les deux-tiers de l’article à lire dans le numéro 152 de Bourgogne Aujourd’hui. ainsi que le guide d’achat des Chambolle-Musigny, villages, premiers crus et grands crus 2017. Rappelons que tout achat d’une version web (au numéro et ou par abonnement) donne accès immédiatement au numéro en cours de commercialisation, en l’occurrence donc le n°152.
Repères

Chambolle-MusignyRégion : Côte de Nuits (21).

Villages : 97,01 hectares (ha), à 100 % en
pinot noir.

Premiers crus : 61,06 ha (26 climats classés
en premier cru), à 100 % en pinot noir.

Grands Crus : Musigny (10,88 ha, dont 65,80 ares en
chardonnay du Domaine Comte
Georges de Vogüe) et Bonnes-Mares (13,56 ha dont 1,56 ha sur Morey-Saint-Denis, à 100 % en pinot noir).

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines