Accueil Actualités Et le “meilleur” Juliénas 2014 est…

publié le 01 avril 2016

Et le “meilleur” Juliénas 2014 est…

 

Les lecteurs attentifs du dernier numéro de Beaujolais Aujourd’hui (n°16) ont remarqué” qu’il n’y avait que 9 bouteilles mises en avant dans notre guide d’achat des excellents crus du Beaujolais 2014, alors que les crus sont bien 10. La bouteille “manquante” est le Juliénas produit par le domaine des Marrans, à Fleurie (69). Le domaine est aujourd’hui conduit par Mathieu Mélinand l’un des jeunes vignerons les plus talentueux de la région, qui, il faut le noter, a décroché une autre “meilleure note”, pour son Chiroubles 2014.
Pour nous faire pardonner voici donc les commentaires de dégustation donnés à cet excellent juliénas, ainsi qu’à l’ensemble des vins du Domaine des Marrans sélectionnés dans notre guide d’achat des crus 2014 du Beaujolais.

Domaine
des Marrans

69820 Fleurie – Tél. 04 74 04 13 21

Fleurie (11 €) – 18

« Un grand vin pour demain où tout
est réuni », commente un dégustateur. Nez encore un peu sur la réserve. La
bouche est bien équilibrée, avec une grande longueur.

Meilleure
note de la dégustation

Juliénas (10 €) – 17,5

« Très beau vin de race »,
comment un dégustateur. Nez élégant, poudré et minéral. Le vin est harmonieux
en bouche, avec une texture veloutée.

Fleurie Clos du Pavillon (15 €) – 16,5

Les épices ainsi que les fruits rouges
dominent au nez. Belle structure en bouche, avec du relief.

Morgon Corcelette (11 €) – 16,5

Mathieu Mélinand a clairement franchit
un cap au plan qualitatif depuis quelques années. Ce morgon exprime des arômes
nobles de fruits noirs. Le vin est riche, plein, croquant et précis.

Meilleure
note de la dégustation

Chiroubles vieilles vignes (10 €) – 16

Belle pureté au nez, avec des notes
d’épices. En bouche l’ensemble est riche et soyeux, avec une belle maturité.
Cette cuvée a été élevée pendant 12 mois en foudres.

Retrouvez l’ensemble des vins du guide d’achat des crus du Beaujolais 2014 dans le numéro 16 de Beaujolais Aujourd’hui.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines