Accueil Actualités Et maintenant achetez votre Champagne en Bourgogne !

publié le 23 juin 2015

Et maintenant achetez votre Champagne en Bourgogne !

 

« Le Champagne Valentin Leflaive est le fruit de
l’amitié entre ces deux hommes (le Bourguignon Olivier Leflaive et le
Champenois Erick de Sousa), amoureux de leurs vignobles et hédonistes reconnus
pour leur savoir-faire qui partagent la même passion du vin et du terroir ».
Voilà pour le communiqué de presse officiel diffusé pendant le dernier salon Vinexpo, à Bordeaux. Derrière l’association entre les
deux hommes autour de la création de la marque de Champagne Valentin Leflaive, il
y a un projet économique plus profond de diversification pour la maison Olivier
Leflaive installée à Puligny-Montrachet (21). 7 000 bouteilles d’une cuvée
extra-brut blanc de blancs (dosage à 4,5 grammes) composée exclusivement de
chardonnays provenant des terroirs de la Côte des Blancs ont été produites pour
lancer l’entreprise, mais le premier objectif est d’arriver à 25 000 bouteilles
dans 3 ans avec une gamme étoffée : l’extra-brut blanc de blancs, mais aussi une cuvée
prestige, un millésimé et un rosé.
« Même si nous faisons 100 000 ou 150 000
bouteilles dans 10 ans, l’objectif est de rester dans une activité haut de
gamme, haute-couture, en dupliquant en Champagne la formule des achats de
raisins développée par Olivier Leflaive en Bourgogne. Le cépage chardonnay sera également privilégié pour garder le lien avec la Bourgogne », précise Jean Soubeyrand
directeur des maisons Olivier Leflaive et Valentin Leflaive. Cette
première cuvée de champagne sera distribuée en France et à l’exportation, chez les cavistes, dans les beaux restaurants,
mais aussi au caveau d’Olivier Leflaive, à Puligny, au prix de 49 euros. Le
marketing n’a également pas été oublié puisque le logo de la nouvelle marque est
un panama, clin d’oeil à Olivier Leflaive qui l’a vissé sur la tête jour et nuit
!

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines