Accueil Actualités François D’Haene, le vigneron champion de l’ultra trail !

publié le 27 octobre 2014

François D’Haene, le vigneron champion de l’ultra trail !

 

Le vigneron du Domaine du Germain
dans le Beaujolais, François D’Haene, a remporté pour la deuxième année
consécutive l’édition du Grand Raid de La Réunion appelée également La Diagonale des
Fous ! Après 173 km,
24 h 24 minutes de course et plus de 10 000 mètres
de dénivelé positif, François D’Haene a relégué le second de l’épreuve, Ludovic
Pommeret à 1 h 30. En décrochant ce grand rendez-vous des
ultra-trailers, le vigneron devient également le champion des champions de
l’ultra-trail mondial (UTWT) après avoir remporté en avril l’Ultra Trail du
Mont Fuji au Japon et l’Ultra Trail du Mont Blanc en août. Une victoire haute
en couleur que le champion savourera en faisant découvrir sur l’île de La Réunion les beaujolais-villages
qu’il réalise avec son épouse Carline. L’ambassadeur de ce vignoble est tout
trouvé !

3 questions au champion

Par Thierry Kasprowicz pour le magazine Mets Plaisirs

À quelle fréquence buvez-vous du vin car vous devez avoir une hygiène
de vie particulièrement stricte ?

Oui effectivement je m’impose un
régime drastique et très exigeant ! Non, pas du tout en fait, j’insiste
beaucoup sur la qualité de vie et le fait de conserver une vie sociale
agréable. Je ne refuserai donc jamais un verre de vin et un bon repas… après,
il est clair que la semaine qui précède les grands objectifs, je vais boire et
manger de manière raisonnable ! Mais tout cela semble logique et en dehors
de toute privation…

Avant une grande course comme l’Ultrail Trail du Mont-Blanc ou le Grand Raid, à quand remonte
votre dernier verre de vin avant le départ ?

La veille !

Est-ce que le sport de haut niveau est compatible avec une consommation
de vin régulière avec modération ?

Oui bien sûr ou du moins le trail
comme je le pratique. Boire un verre de vin pendant le repas ou avec mes amis
est un plaisir non négligeable qui me fait beaucoup de bien contrairement à la
privation qui me pénaliserait beaucoup plus je pense. À partir de là,
moralement, j’aborde donc beaucoup mieux ma pratique sportive si je me sens
bien…

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines