Accueil Actualités Gel : mobilisation générale

publié le 27 avril 2017

Gel : mobilisation générale

 

Chaufferettes, aspersion d’eau, brûlage de paille, hélicoptère, éoliennes, pectine de pomme… Tous les moyens possibles sont mis en oeuvre par les vignerons de Bourgogne pour lutter contre le gel, dans les vignes pour sauver la récolte 2017. Depuis mardi 18, les épisodes gélifs se suivent et ont déjà fait des dégâts importants, notamment dans l’Yonne (Chablis, Auxerrois…) et le nord de la Côte-d’Or, dans le Chatillonnais. En Côtes de Beaune et de Nuits, certaines parcelles ont souffert sans qu’il soit possible, globalement, de dire aujourd’hui avec quelle intensité. En Côte de Beaune (Savigny, Corton, Volnay, Meursault, Puligny-Montrachet, Saint-Aubin…) particulièrement, les vignerons placent des bottes de paille qu’ils allument dans la nuit. En espérant que la fumée dégagée, plus que la chaleur, fera écran soleil (en avril 2016 les premiers rayons du soleil avait en fait grillé les bourgeons gelés dans la nuit) et protégera les vignes.
La Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB) a même publié un communiqué à ce sujet dont nous publions le texte ci-dessous.
Th G

LUTTE CONTRE LE GEL – FEU DE PAILLE : IL FAUT SAUVER LA RECOLTE
2017
Plusieurs
ODG (Organisme de défense et de gestion des AOC) ont décidé collectivement, à
l’échelle des villages, de mettre en place des feux de paille afin de protéger
la vigne de la baisse des températures durant la nuit dernière et les deux
nuits à venir.
Il
est impératif, pour un grand nombre d’exploitations, de sauver la vendange 2017,
et notamment après plusieurs années de petites récoltes et les catastrophes
climatiques de 2016. C’est l’ensemble de la filière qui est en jeu. Au-delà,
l’emploi local et toutes les activités économiques régionales liées à la vigne
(tourisme, verrerie, transport etc…) seraient également en péril.
La
CAVB a informé la Préfecture de l’intention des vignerons de la mise en place exceptionnelle
de ce moyen de lutter contre le gel. Nous avons également alerté sur les
risques éventuels en termes de sécurité routière. Les feux engendrant un brouillard
potentiel, la visibilité des automobilistes pourrait être réduite, et plus
particulièrement sur les départementales et l’A6 qui jouxtent les vignobles.
Au
niveau local, chaque Président d’ODG a informé les maires des communes
concernées et ont demandé à ce qu’une information soit transmise à l’ensemble
des populations, incluant un message de vigilance aux automobilistes.
Enfin,
nous saluons la solidarité dont fait preuve les exploitants agricoles avec les
viticulteurs en mettant à disposition des quantités de paille importantes.
Ces
feux devraient être de nouveau utilisés lors de la nuit de vendredi à samedi si
les températures annoncées devaient se rapprocher
dangereusement de 0°. (Source CAVB)

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines