Accueil Actualités Gilles de Larouzière succède à Joseph Henriot

publié le 24 juin 2015

Gilles de Larouzière succède à Joseph Henriot

 

Suite à la
disparition de Joseph Henriot (article ci-joint), le Conseil
d’Administration du Groupe familial La
Vigie* a nommé à l’unanimité Gilles
de Larouzière à sa présidence. Gilles de Larouzière est
administrateur du Groupe depuis 2011. Son parcours professionnel s’est
développé dans le secteur du conseil en stratégie et management, notamment depuis
2011 chez Capgemini Consulting. Il accompagnait plus particulièrement les grands
acteurs nationaux de services financiers, auprès desquels il a conduit divers
projets de stratégie et de transformation. Agé de 40 ans et père de 3 enfants,
Gilles de Larouzière est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et
titulaire d’une licence de droit à La Sorbonne.
Le Conseil d’Administration
a également renouvelé sa confiance à Richard Moreau, nommé Directeur Général du Groupe en avril 2015, afin
qu’il poursuive avec les dirigeants des Maisons (Champagne Henriot, Bouchard
Père & Fils, William Fèvre, Villa Ponciago, Lejay Lagoute), les membres du
comité exécutif et l’ensemble des collaborateurs, la stratégie de développement
engagée depuis sa nomination. Richard Moreau,
49 ans, est entré en juillet 2012 comme Directeur Administratif et Financier de
La Vigie ; il a débuté son parcours professionnel comme auditeur chez Ernst
& Young avant de rejoindre le groupe Remy Cointreau où il a exercé diverses
responsabilités pendant 14 ans, notamment en Champagne. Il était Directeur
Administratif et Financier d’Eckes Granini France avant de rejoindre La Vigie.
* La Vigie est la holding du Groupe
familial fondé par Joseph Henriot et ses soeurs, Groupe qui s’est spécialisé
dans les grands vins de Champagne et de Bourgogne et les liqueurs.Le Groupe
emploie plus de 350 collaborateurs et son chiffre d’affaires représentait en 2014
près de 100 M€, dont 60% à l’export dans plus de 50 pays, dont une implantation
à New-York.

Le
Groupe rassemble aujourd’hui plusieurs maisons

Champagne Henriot

Etablie depuis
1640 en Champagne, la famille Henriot a fondé en 1808 avec Apolline Henriot la
maison Champagne Henriot. Cette Maison, toujours familiale et indépendante,
poursuit son travail d’excellence et sélectionne les meilleurs crus, produisant
des champagnes qui se distinguent par leur finesse, leur élégance.

Bouchard Père et Fils

Fondée en 1731 à
Beaune par Michel Bouchard, Bouchard Père & Fils est l’une des plus
anciennes Maisons de vins en Bourgogne. Au fil du temps un assemblage de
terroirs réalisé avec patience et minutie s’est constitué : il compte
aujourd’hui 130 hectares de vignes, dont 12 hectares sont classés en Grand Cru
et 74 hectares en premier cru, répartis sur des appellations prestigieuses :
Montrachet, Corton-Charlemagne, Beaune Grèves Vigne de l’Enfant Jésus,
Bonnes-mares, Meursault Perrières…

William Fèvre

Etablie à
Chablis, la maison détient un vignoble de 78 hectares dont 15
hectares sont classés en grand cru (Bougros, Les Clos, Les Preuses, Bougros Côte
Bouguerots, Valmur, Vaudésir) et 16 hectares en premier cru (Beauroy,
Fourchaume, Montmains, Montée de Tonnerre, Vaillons, Les Lys, Mont de Milieu,
Vaulorent…).

Villa Ponciago

Dernier-né du
groupe, ce domaine du Beaujolais est pourtant millénaire et avait été donné par son
propriétaire en 949 à l’abbaye de Cluny. Il s’établit sur les coteaux de Fleurie,
autour du château de Poncié et de son cuvage, sur le mamelon de Poncié et
la colline de Montgenas, un grand terroir de coteaux de roche cristalline, drainant,
pauvre et exigeant.

Lejay-Lagoute

Fondé par
Auguste-Denis Lagoute en 1841 à Dijon, Lejay-Lagoute est le premier liquoriste à
créer une recette inédite, à la texture onctueuse et aux arômes
puissants : la toute première Crème de Cassis. La Maison possède par
ailleurs les marques Kir© et Kir Royal©.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines