Accueil Actualités Hospices de Beaune 2014

publié le 15 octobre 2014

Hospices de Beaune 2014

 


Le 16
novembre prochain, se déroulera à Beaune, la 154e vente des vins des
Hospices de Beaune millésime 2014. Une nouvelle cuvée sera mis en en vente aux enchères :
un beaune blanc 1er cru. Cette cuvée, baptisée Suzanne et Raymond, est issue d’une parcelle auparavant plantée en pinot noir (destinées à la
Cuvée de Beaune Premier Cru Cyrot-Chaudron) et replantée en Chardonnay en 2010.
Cette nouvelle cuvée porte les
prénoms de deux généreux donateurs, le couple Cyrot-Chaudron, dont le legs de
vignes date de 1979.
Une
récolte à la baisse
En
raison des dégâts causés par la grêle du 28 juin, le volume de vin mis en vente
cette année 2014 est à la baisse. Plusieurs cuvées de Beaune, Pommard, Volnay et Meursault ont
produit la moitié – voire moins – de leur rendement habituel.
47
cuvées au total seront proposées : 33 de rouges et 14 de blancs. 534 pièces
seront proposées à la vente, 417 de vin rouge et 117 de vin blanc annonce le domaine des Hospices de Beaune.
La vente sera présidée par
Adriana Karembeu, mannequin, et de Michel Drucker, animateur TV, avec le
soutien de Tina Kieffer,
fondatrice de l’Association Toutes à
l’école et de Teddy Riner, judoka multiples champion du monde et
champion olympique pour la Fondation
Imagine.
Une
pièce de vin (228 litres soit 300 bouteilles) de grand cru corton bressandes sera
mise en vente par au profit d’associations caritatives.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines