Accueil Actualités Jean, ça a le goût du Beaujolais…

publié le 13 décembre 2017

Jean, ça a le goût du Beaujolais…

 

“Avec la cuvée Jean, nous cherchons à revisiter le Beaujolais, tout en nous affranchissant des codes en vigueur dans la région en matière d’AOC”, explique Philippe Bardet, le directeur-général de la maison Loron, installée à Pontanevaux (89). “Jean”, c’est un vin “concept”, avec un site internet dédié, issu de vignes plantées en cépage gamay noir sur des terroirs granitiques de la région, “aux portes de Lyon”, vinifié dans l’optique de produire un vin gourmand, plein de fruit, très accessible dans sa jeunesse et conditionné en bouteille “bordelaise” sous la marque Jean Loron. “C’est le vin des copains, le vin d’apéro, dont l’objectif est d’amener les nouveaux consommateurs à s’intéresser au Beaujolais et notamment aux appellations Beaujolais et Beaujolais-Villages qui restent difficiles à vendre en vins de garde”, ajoute Philippe Bardet. La cuvée a été lancée en 2015 et 200 000 bouteilles seront commercialisées sur le millésime 2016.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines