Accueil Actualités La Château de la Crée racheté par des Américains !

publié le 27 avril 2015

La Château de la Crée racheté par des Américains !

 

On savaient que les Américains aimaient les vins de Bourgogne, mais il s’avère qu’il apprécie également les vignobles… Après l’annonce en 2014 du rachat du Château de Pommard (Côte de Beaune – 21) par un industriel de la Silicon Valley, Michael Baum, un autre château, le Château de la Crée, à Santenay (Côte de Beaune – 21) vient en effet d’être acheté par Ken and Grace Evenstad du domaine Serene, en Oregon, dans la Willamette Valley. Située près de Portland, cette région des États-Unis est considérée comme l’un des secteurs les plus intéressants dans le monde pour le cépage pinot noir, en dehors de la Bourgogne s’entend.

Le Château de la Crée avait été acheté en 2004 par un couple de Suisses :
Nicolas Ryhiner metteur en scène pour la télévision et le théâtre et sa
femme Béatrice, designer d’intérieur. Le château couvre 10 hectares, à 40% des premiers crus dont : Chassagne-Montrachet Morgeot, Puligny-Montrachet La Garenne,
Volnay Clos des Angles, Santenay Les Gravières (rouge et blanc), Santenay
Le Beaurepaire (blanc), Santenay Beauregard (blanc) and Santenay Clos
Faubard (rouge). La transaction inclue un château du XVème siècle qui fut la propriété de Nicolas Rollin fondateur en 1443 des Hospices de Beaune avec son épouse Guigone de Salins. “Nous avons acheté par amour de la Bourgogne, mais aussi parce que nous pensons que c’est un bon investissement”, a déclaré Grace Evenstad à nos confrères du Wine Spectator.
Le domaine Serene a été fondé en 1989 quand la famille Evenstads est arrivé du Minnesota pour acheter 17 hectares dans les Dundee Hills de la Willamette Valley. La propriété couvre aujourd’hui 280 hectares, dont près de 100 sont plantés en vignes.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines