Accueil Actualités La fresque du Beaujolais !

publié le 12 novembre 2014

La fresque du Beaujolais !

 

“Le 210” (entendez par là 210, boulevard Vermorel, à Villefranche-sur-Saône) est un lieu emblématique du Beaujolais. C’est là en effet que siègent depuis les
années 1960 les principaux organismes viticoles du vignoble : Interprofession,
Sicarex, Union des Vignerons,
etc. Il y a quelques mois seulement, le visiteur de passage avait devant lui un lieu ouvert, agréable, avec des bâtiments entourant une petite cour d’arborée transformée en parking. Rien d’inesthétique, mais rien d’exceptionnel non plus et en tout cas pas de quoi faire un détour. Les choses ont bien changé depuis quelques semaines, puisqu’une fresque très colorée de 800 m2 recouvre désormais les bâtiments. Commandée par le syndicat propriétaire de
l’immeuble, la fresque a été réalisée par la société lyonnaise Citécréation, premier
muraliste mondial et son coût devrait avoisiner les 200 000 euros. Il
a fallu un an et demi aux membres du syndicat pour écrire le scénario de cette
fresque que douze artistes peintres ont mis deux
mois et demi à réaliser. Cette oeuvre vraiment spectaculaire est bien sûr consacrée aux vins
du Beaujolais à travers plusieurs panneaux thématiques : les outils, les
personnalités, les appellations, les marchés… Des QR Code
vont bientôt être apposés sur les murs
avec l’objectif de renvoyer les visiteurs vers le vignoble.

A voir !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines