Accueil Actualités La grêle frappe de nouveau en Beaujolais !

publié le 13 juillet 2017

La grêle frappe de nouveau en Beaujolais !

 

L’appel à Frédéric Sambardier aura duré à peine une minute. Le propriétaire du Manoir du Carra, à Denicé, apparaissait très marqué. “Sur Fleurie et Moulin-à-Vent, les dégâts sont conséquents ; entre 70 et 100 % de perte de récolte”. Installée à Chénas, Anita Kuhnel nous répond alors qu’elle est dans ses vignes. “Je suis en train de passer un anti mildiou pour éviter que la maladie se développe. En ce qui me concerne, 15% de l’exploitation a été touchée. J’ai la chance d’avoir un vignoble assez étendu. Certains coins n’ont rien eu. Ma parcelle de Fleurie, située derrière une butte est intacte, alors que 100 mètres plus loin, le constat est bien plus terrible.
En plus de la grêle, il y avait énormément de vent, ce qui a créé des mini tornades comme le montre cette vidéo tournée par l’équipe du Château du Moulin-à-Vent durement touché, qui où elles sont passées, ont tout balayé. Hier soir j’étais accablée, mais ce matin je me suis dit qu’il ne fallait pas baisser les bras et au contraire redoubler d’efforts”. Pour Audrey Charton, présidente de l’ODG des crus du Beaujolais, il est trop tôt pour dresser un bilan. “Nous allons nous réunir jeudi après-midi. Il est difficile actuellement d’avoir une idée précise des dégâts mais ce qui est sur c’est que de nombreux secteurs ont été touchés, plus ou moins violemment”.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines