Accueil Actualités La maison Doudet-Naudin change de mains

publié le 18 juin 2014

La maison Doudet-Naudin change de mains

 


La maison
Doudet-Naudin change de propriétaire. Christophe Rochet, 44 ans, a acquis 100 %
des parts à la famille Doudet. Implantée à Savigny-les-beaune (21), la maison
réalise 2 millions d’euros de chiffre d’affaires sur les marchés traditionnels
France (50%) et export. Les approvisionnements se font par l’achat de raisins
et de vins mais aussi par un accord privilégié avec le domaine Doudet. « 
Nous poursuivons cet accord avec une exclusivité de la distribution des vins du
domaine », explique Christophe Rochet. Le domaine Doudet compte 12
hectares avec des grands crus -Corton-Charlemagne, Corton-Marchédaudes, des
Aloxe-Corton, Pernand-Vergelesses, Savigny, Beaune villages et 1ers
crus.
La volonté
de Christophe Rochet est de travailler dans la continuité tout en rendant la
maison plus visible sur les marchés notamment asiatiques et nord-américains. La
responsabilité technique demeure entre les mains d’Isabelle Doudet :
«  C’est une personne clé. Elle assurera, comme maintenant, les
vinifications des vins du domaine et du négoce. »
Christophe
Rochet a toujours travaillé dans l’univers du vin. Il a fait ses études au
lycée viticole de Davayé (71) puis obtenu un diplôme universitaire de biologie.
Il a travaillé pour Veuve Clicquot, Antonin Rodet. Il était depuis 9 ans
directeur général du groupe Badet-Clément.
Les vins
Doudet-Naudin ont toujours eu belle réputation mais la maison s’était endormie.
Elle a été créée en 1849 et reprise, en 1933, par Marcel Doudet. Pas de couleur
de vin dominante : 50 % rouges et 50% blancs. Elle a, à sa carte, des vins des cinq régions de Bourgogne (Chablis, côtes de Nuits et de Beaune, Côte Chalonnaise, Mâconnais) et du Beaujolais.
Thierry
Gaudillère

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines