Accueil Actualités Le Clos de Tart change de mains !

publié le 27 octobre 2017

Le Clos de Tart change de mains !

 

Artémis, société d’investissement de la famille Pinault, vient d’annoncer la signature ce jour d’un protocole d’accord portant sur l’acquisition du Clos de Tart. Il est précisé que : “La transaction sera définitive début 2018, dès la réalisation de l’ensemble des conditions”.
Le Clos de Tart, grand cru rouge de 7 hectares 53 ares et 28 centiares très exactement, d’un seul tenant, se situe sur la commune de Morey-Saint-Denis, en Côte de Nuits. Fondé en 1141 par des religieuses cisterciennes, les Bernardines de Tart, de l’abbaye du même nom, le Clos de Tart a été vendu en 1791 à la famille Marey-Monge, avant d’être acquis en 1932 par la famille Mommessin pour la somme de 400 000 francs de l’époque. Depuis sa création, ce Clos n’a jamais été morcelé et il est aujourd’hui, en Bourgogne, le plus vaste Monopole classé en Grand Cru. Jacques Devauges est le régisseur du domaine du Clos de Tart depuis janvier 2015. Il a succédé à Sylvain Pitiot qui avait pris le poste en 1996. Le domaine produit deux vins : le Clos de Tart grand cru et depuis 1987 le morey-saint-denis premier cru La Forge, issu des jeunes vignes du Clos. Le montant de la transaction est bien sûr resté secret mais on parle d’une somme folle avoisinant les 250 millions d’euros, ce qui porterait, restons au conditionnel, le prix de l’hectare de Clos de Tart à plus de 31 millions d’euros.
La société Artémis détient de nombreuses propriétés viticoles parmi lesquelles le Château Latour, 1er grand cru classé à Pauillac, le domaine Eisele Vineyard, situé dans la Napa Valley (USA) et le Château Grillet au nord de la Vallée du Rhône. Rappelons que François Pinault avait déjà un pied en Bourgogne avec le domaine d’Eugénie (ex domaine René Engel), à Vosne-Romanée (21), racheté en 2006.
C’est évidemment un nouveau séisme en Bourgogne après les rachats ces dernières années du domaine Bonneau du Martray, à Pernand-Vergelesses, par un investisseur américain et du Domaine des Lambrays, à Morey-Saint-Denis par Bernard Arnault, le patron emblématique de LVMH, propriétaire des châteaux Cheval Blanc et Yquem à Bordeaux.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Elégance des Volnay de retour !

Après deux années de "coupure" liées à la pandémie, la manifestation Élégance des Volnay est de retour. L'occasion de redécouvrir une appellation encore beaucoup trop sous-estimée.

13 mai 2022

Top départ pour la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin !

Sur un vaste terrain de 6,5 hectares occupé jusqu’en 2015 par l’hôpital général de la ville, la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin a ouvert ses portes. Gros plan sur un chantier d’envergure, son contenu, ses promesses.

11 mai 2022

A la pointe dans la montée en gamme des vins du Beaujolais, le village de Lantignié envisage même de déposer un dossier de demande de cru.

Beaujolais : de “tête de Turc” à “chouchou” ?

Les planètes sont-elles en train de s’aligner pour le Beaujolais et notamment pour ses appellations régionales : Beaujolais et Beaujolais-Villages ? Même si quelques motifs d’inquiétude subsistent, il semblerait qu’une nouvelle dynamique soit aujourd’hui enclenchée.

09 mai 2022

Nos derniers magazines