Accueil Actualités Le grand bond en avant des vins de Bourgogne en Chine

publié le 21 juin 2013

Le grand bond en avant des vins de Bourgogne en Chine

 

Selon une étude récente d’UBIFRANCE, le marché chinois est devenu le 3ème client des vins français en 2012. En 5 ans, les ventes ont été multipliées par… 18 et désormais une bouteille de vin importée sur deux est française. Ce classement est toutefois largement influencé par la position des vins de Bordeaux pour lesquels la Chine est devenu le premier marché export et Bordeaux
représente une très très large part des vins français exportés en Chine. Il suffit de se rendre début avril à la fameuse semaine de dégustation des “primeurs” à Bordeaux pour constater à quels points les distributeurs chinois sont devenus les véritables VIP de l’événement. Et la Bourgogne ? L’ensemble Chine / Hong-Kong constitue aujourd’hui le 5ème débouché à l’export pour les vins de la région, juste derrière le Canada, et la progression est tout aussi spectaculaire : en 2012, les Bourguignons ont vendu en Chine 2 508 000 bouteilles pour près de 42 millions d’euros. En 2008, les mêmes statistiques affichaient 1,1 million de bouteilles pour 9,4 millions d’euros. Les Bourguignons vendent donc de plus en plus de vins en Chine et à Hong-Kong et des vins très chers ; le prix moyen de la bouteille sur ce marché est de 17 euros, contre moins de 8 euros pour l’ensemble des exportations, ou encore 10,2 euros au Japon, 9,7 aux USA, 6 au Royaume-Uni et 4,4 en Belgique. “La Bourgogne est très à la mode en ce moment en Chine chez les amateurs et la demande est forte sur les rouges dans les grandes appellations”, nous confiait récemment Mei Hong, jeune exportatrice installée à Dijon depuis quelques années. Une demande forte sur les grandes appellations, un domaine dans lequel la production bourguignonne reste toutefois très limitée. Le grand défi pour les vignerons et négociants bourguignons au cours des prochaines années sera donc de maintenir ce niveau de vente sur les grands vins rouges dont les prix ont beaucoup augmenté tout en intéressant les consommateurs chinois aux vins blancs et aux appellations moins prestigieuses.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines