Accueil Actualités Le millésime 2012 région par région (5)

publié le 28 juin 2013

Le millésime 2012 région par région (5)

 

Le vignoble du Mâconnais n’a pas échappé aux intempéries en 2012, mais il a été épargné par la grêle, aussi la récolte est bien déficitaire, mais « seulement » de 20 à 25 %. L’effet terroir a joué son rôle et il semblerait que les secteurs plus tardifs aient passé la floraison dans de meilleures conditions que les vignes précoces. Les grands froids des deux premières semaines de février (0 degré de moyenne de température sur le mois contre 3,9 en « normale ») ont affaibli les vieux ceps (occasionnant d’ailleurs d’importants dégâts dans le Beaujolais tout proche) qui ont passé la floraison à cloche-pied.Pour toutes ces raisons, le vignoble est arrivé en ordre dispersé aux vendanges ; les écarts de maturité et d’état sanitaire étaient considérables d’une parcelle à une autre. Quand c’était possible, quand les maladies avaient été contenues, quand les vignes étaient encore actives, il fallait attendre que les raisins mûrissent. Les maturités ont progressé doucement et la majorité des raisins récoltés se situait en moyenne entre 12,5 et 13 degrés, avec de bonnes acidités. Les vins évoluent dans un style globalement assez « classique », sans surmaturité, riche, mais aussi très minéral. On trouve aussi quelques vins à part, avec des concentrations inhabituelles liées à des rendements extrêmement bas (moins de vingt hectolitres à l’hectare) qui amènent dans une autre dimension. L’intéressant en 2012, c’est que les vins sont riches, tout en gardant de bons équilibres. Et c’est en effet la clef du millésime 2012 : la richesse équilibrée par la fraîcheur, ce qui reste la définition d’un très bon millésime de blanc en Bourgogne. Un grand ? L’avenir le dira !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines