Accueil Actualités Musigny blanc… 2015 !

publié le 23 mars 2017

Musigny blanc… 2015 !

 

1993, 2015… 22 ans c’est long et c’est tout ce temps que les amateurs ont dû attendre pour voire réapparaître l’étiquette de Musigny grand cru blanc. Après avoir attendu plus de 20 ans que les vignes donnent un vin digne de son rang, le domaine Comte Georges de Vogüe mettra donc sur le marché 2 277 bouteilles de son très rare Musigny blanc dans le millésime 2015. Dans le contexte actuel des grands vins de Bourgogne on peut s’attendre à ce que les prix s’envolent à plusieurs centaines d’euros la bouteille chez les cavistes.Le Musigny, à Chambolle-Musigny, terroir “star” de 10,88 hectares, figure au sommet de la pyramide des grands crus rouges de la Côte de Nuits, aux côtés des plus “grands”. Tous les amateurs de France et de Navarre connaissent bien la version pinot noir du Musigny à défaut d’avoir déjà eu la chance de le goûter. Le domaine Comte Georges de Vogüe, dont les installations sont situées au coeur du village de Chambolle-Musigny, personnalise presque à lui seul le Musigny puisqu’il en est l’heureux propriétaire de 7,12 hectares… dont 65,80 plantés en chardonnay en deux secteurs distincts : 22 ares sur la partie haute des Musigny, sur un terroir d’éboulis appelés “grèzes litées” et 43,80 ares dans les Petits Musigny (partie sud du climat) sur un terroir argilo-calcaire plus classique.
Planté en 1986, 1987 et 1991, le secteur de chardonnay des Petits Musigny avait été arraché au début des années 1990 et à partir de ces jeunes vignes le domaine a produit un Bourgogne blanc depuis 1994 ; 1993 était donc le dernier millésime de Musigny blanc. La zone de “grèzes litées” avait été arrachées fin 1993 et replantée en 1997. La production de ces vignes a également été repliée en Bourgogne blanc à partir du millésime 2000. “Je précise que même si le vin était vendu en Bourgogne blanc, nous avons toujours déclaré la récolte en Musigny blanc, en respectant un cahier des charges de grand cru en termes de rendements, de culture…”, explique François Millet, le vinificateur du domaine Comte Georges de Vogüe depuis 1986.Pourquoi avoir attendu si longtemps pour revendiquer à nouveau l’appellation Musigny grand cru ? “Nous nous rendions bien compte d’année en année, que le vin arrivait peu à peu à un niveau qui pouvait permettre de le vendre à nouveau en grand cru. Légalement il aurait été possible de le faire bien avant. Des gens se seraient précipités pour acheter l’étiquette, mais le manque de complexité du vin nous aurait discrédité. C’est quand même un Musigny, ce n’est pas n’importe quoi et Il fallait impérativement que le vin blanc soit à la hauteur du rouge”, ajoute F. Millet. “C’est une question d’éthique, de respect pour nos clients, pour l’appellation, pour l’histoire du domaine. Le Musigny blanc est le seul grand cru blanc en Côte de Nuits et cela nous donne des responsabilités”, conclut Jean-Luc Pépin, responsable commercial du domaine.Christophe Tupinier
Découvrez Chambolle-Musigny, son histoire, ses terroirs (dont le Musigny), ses vins dans le numéro 132 de Bourgogne Aujourd’hui.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines