Accueil Actualités Premiers coups de sécateur pour la vendange 2014

publié le 03 septembre 2014

Premiers coups de sécateur pour la vendange 2014

 

C’est
parti ! Les vendanges ont débuté en Bourgogne et en Beaujolais par les
vignes dont les raisins permettront d’élaborer les crémants de Bourgogne. Les
premiers coups de sécateurs ont été donnés dès le week-end dernier dans le Beaujolais, dès le début
de semaine en Mâconnais (Saône-et-Loire) et ce 3 septembre en Côte-d’Or et dans
l’Yonne. La récolte des raisins pour élaborer le crémant se fait
obligatoirement à la main et en caissettes ajourées afin de préserver
l’intégrité des baies.
Selon Pierre
du Coüedic, secrétaire général de l’Union des producteurs élaborateurs de
crémant de Bourgogne (UPECB), le volume dédié aux crémant de Bourgogne devrait
cette année être proche de 150 000 hl, contre 140 000 en 2013. Il y a dix ans les
volumes de crémant de Bourgogne représentaient 90 000 hl. Des chiffres qui montrent
l’engouement des consommateurs, en France et à l’exportation, pour ce vin effervescent.
Le
chardonnay est le premier cépage destiné au crémant avec 36%, le pinot noir Le pinot
représentant encore 32 %. Le chardonnay n’est premier cépage que depuis 2 ans.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines