Accueil Actualités Puligny, Chassagne, Saint-Aubin : en 2014 la Côte des blancs tutoie les sommets !

publié le 13 février 2017

Puligny, Chassagne, Saint-Aubin : en 2014 la Côte des blancs tutoie les sommets !

 

Lors de nos dégustations en primeurs Spécial 2014 (Bourgogne Aujourd’hui n°124), le potentiel du millésime s’était déjà révélé :
« Le millésime est l’un des plus harmonieux en blanc depuis longtemps en
Côte de Beaune, avec de la chair, des fruités purs, beaucoup d’élégance.
L’équilibre a l’intérêt de permettre aux vins de bien se goûter jeunes tout en
étant une bonne base pour qu’ils vieillissent harmonieusement ». Il faut
dire que l’année a été plutôt sereine, alors que 2012 et 2013 avaient apporté leurs lots de tracas et
d’accidents climatiques. « On peut dire que 2014 a été une année normale,
classique en Bourgogne », se réjouit Benoît Bachelet, vigneron à
Saint-Aubin. « L’état sanitaire de la vendange était très beau, avec de
bons équilibres. On a aujourd’hui des vins avec de la précision et une vraie
définition des terroirs. C’est mon millésime coup de coeur ».

Un sentiment que partage Alexandre
Moreau, vigneron à Chassagne-Montrachet. « 2013 a été un millésime
difficile, avec beaucoup d’humidité. 2014 a été beaucoup plus simple à gérer. On a
tout de suite su que ce serait bon, voire très bon. La qualité des raisins
était telle que l’on a abordé les vendanges avec sérénité. Cela fait vingt millésimes que je vois
passer, et pour moi, 2014 est un des plus aboutis ». Autre motif de réjouissance pour les
vignerons du secteur, les rendements. En chardonnay comme en pinot noir, une
fois n’est pas coutume, la vigne s’est montrée généreuse. (…)Pour lire la suite de cet article, complété d’un guide d’achat de près de 150 vins (à partir de 16 € la bouteille) du millésime 2014, et de la rubrique “focus terroir” consacrée au grand cru Chevalier-Montrachet, vous pouvez acheter le numéro 132 sur ce site, et/ou vous abonner.
Repères

Région viticole : Côte de Beaune (Côte-d’Or)Puligny-Montrachet

211 hectares de chardonnay, dont 99 de premiers crus.

Il reste moins d’un hectare de pinot noir à Puligny, dont les 4 ares 83 centiares de Puligny-Montrachet premier cru rouge Clos du Cailleret du domaine Jean Chartron (Puligny-Montrachet). 17 climats classés en premiers crus.

Saint-Aubin

113 hectares de chardonnay, dont 84 ha
de premiers crus.

45 hectares de pinot noir, dont 34 de premiers crus.

30 climats classés en premiers crus.

Chassagne-Montrachet

198 hectares de chardonnay, dont 117 de premiers crus.

107 hectares de pinot noir, dont 33 de premiers crus.

55 climats classés en premiers crus.

5 climats classés en grands
crus sur les communes de Puligny-Montrachet et Chassagne-Montrachet :
Montrachet (7,80 hectares), Bâtard-Montrachet (11,13 ha),
Chevalier-Montrachet (7,47 ha), Bienvenues-Bâtard-Montrachet (3,57 ha)
et Criots-Bâtard-Montrachet (1,57 ha).

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines