Accueil Actualités Quelques bonnes adresses à Lyon…

publié le 31 mars 2017

Quelques bonnes adresses à Lyon…

 

Vous êtes Lyonnais ou de passage à Lyon ce week-end ? Sur les 296
Bistrots Beaujolais
sélectionnés pour la nouvelle
édition du guide des Bistrots
Beaujolais, 63
sont situés à Lyon.

Parmi eux 6
nouveaux venus,
fraîchement sélectionnés, qui ont
accepté de signer la Charte du
Bistrot Beaujolais et qu’il faut découvrir sans plus tarder.

Le
Balthaz’Art, Frédéric
D’Ambrosio (Lyon 1er)

Table et
Vins d’Ainay, Yann Dereu
et Jean-François Jocteur (Lyon 2ème)

Le
Bouchon Sully, Julien
Gauthier et Emmnuel Tachon (Lyon
6ème)

Les
Saveurs du Bistrot, Eric
Hubert et Damien Combe (Lyon 6ème)

Les
Bonnes Manières, Laëtitia
Marx (Lyon 7ème)

Au Jean
Moulin, Narimène et
Aurélien Gayet (Caluire)

La remise des
Trophées 2016 des Bistrots
Beaujolais de Lyon se fera le
Samedi 08 avril à 11 heures, à
l’Hôtel de Ville de Lyon.
Les lauréats se verront
officiellement remettre le trophée
traduisant leur nouvelle
appartenance au réseau par Inter
Beaujolais, sous la présidence
d’honneur de Gérard Collomb,
Sénateur-Maire de Lyon.

A cette occasion, la nouvelle
édition du guide Bistrots Beaujolais
sera présentée. Éditée à 50 000
exemplaires, elle sera distribuée
dans les offices de tourisme, dans
les Bistrots signataires et lors des
manifestations parrainées par Inter
Beaujolais.

Le réseau des Bistrots Beaujolais
possède une forte identité. Ces bistrots confortent certaines valeurs
(plaisir de l’assiette, du verre,
l’amitié…) que l’on trouvait dans
les bistrots d’autrefois. La
sélection des Bistrots a évolué et
comporte aujourd’hui des
établissements de styles différents.
La dénomination « Bistrots » est
aujourd’hui un concept plus qu’une
désignation proprement dite. Toutefois, le lien commun reste le
même : l’attachement
à sa région, à son terroir, un
accueil chaleureux, de la qualité
et des vraies valeurs qui
font de ces restaurants d’excellentes adresses.

Historique
des Bistrots Beaujolais

Le concept des Bistrots Beaujolais
est apparu à Lyon dans les années 50
avec la création par deux
gastronomes H. Clos-Jouve et M.
Grancher de la « Coupe des Meilleurs
Pots », la sélection s’effectuant
sur la convivialité du Bistrot et la
qualité du Beaujolais proposé.

Transposée à Paris, cette Coupe
devient alors parisienne, un lauréat
est sélectionné chaque année par
l’Académie Rabelais. Dès 1986, dans
le même esprit, l’association «
Tradition du Vin » récompense
annuellement un lauréat.

En 1995, retour aux sources, à Lyon,
avec la création de « La Coupe
Lyonnaise des Etonnants Beaujolais
». Elle récompense les Bistrots
défenseurs du Beaujolais et
développant cet esprit de
convivialité. La sélection des
lauréats s’effectue après visite
anonyme d’un Jury, en fonction de
critères précis. Les testeurs notent
soigneusement la convivialité, le
cadre, le type de cuisine et surtout
la carte des vins.

En 2004, le principe est étendu à
Villefranche-Sur-Saône puis dans le
secteur du pays Beaujolais en 2007.
Le mode de sélection est identique à
celui mis en place à Lyon.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines