Accueil Actualités Sir Alex Ferguson vide sa cave !

publié le 18 avril 2014

Sir Alex Ferguson vide sa cave !

 

Tous les amateurs de football connaissent forcément Sir Alex Ferguson, l’entraineur anglais le plus titré de l’histoire puisqu’il a notamment remporté 2 ligues des champions et 12 titres de champion d’Angleterre avec son club de Manchester United. Ce que l’on sait bien sûr moins, c’est qu’Alex Ferguson est un grand amateur de vins et comme on imagine que le club de Manchester a du être généreux avec lui au vu de ses résultats, et bien Sir Alex a eu les moyens de s’offrir quelques belles bouteilles. Retraité depuis peu, il ne se sent manifestement pas la force de consommer toutes les bouteilles accumulées avec le temps, alors il vient de décider de vendre avec la maison Christie’s une partie de sa cave privée en trois temps : à Hong-Kong le 24 mai prochain, le 5 juin à Londres et du 9 au 23 juin sur internet.
Les bouteilles proposées sont bien sûr à la hauteur de l’événement. Citons notamment 6 bouteilles de Romanée-Conti grand cru 1999 et 6 du millésime 2005 (valeur estimée à chaque fois de 60 000 à 80 000 euros – vente de Hong-Kong), 12 bouteilles de Château Pétrus 2000 (estimation : 40 000 à 50 000 euros – Hong-Kong). Il est intéressant de noter au passage l’estimation bien plus élevée sur la Romanée-Conti que pour son “équivalent” bordelais en notoriété qu’est Château Pétrus. Christie’s prévoit un chiffre d’affaires global de près de 4 millions d’euros.
“J’ai accordé beaucoup d’importance et de temps à collectionner des grands vins car je crois que cela m’a aidé à gérer la pression qui entoure le poste de manager de l’équipe de Manchester United. Maintenant que je suis en retraite je vais avoir davantage de temps pour visiter les régions, les vignerons et nourrir ainsi ma passion”, explique Sir Alex Ferguson.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines