Accueil Actualités Unesco : Corton-charlemagne, le roi de la colline

publié le 02 avril 2015

Unesco : Corton-charlemagne, le roi de la colline

 

La première chose que
l’on voit de loin de la colline des Cortons, c’est le bois qui la surplombe à
près de 400 mètres
d’altitude et qui a son importance. Les arbres poussent en effet sur un
calcaire qui se délite en petites plaquettes. Au fil du temps, les cailloux ont glissé sur
la pente pour se mélanger à une marne beige crème très épaisse qui fait le tour
de la partie supérieure de la colline.
C’est un « univers » très calcaire, idéal pour le chardonnay. La
marne descend bas sur le coteau entre Aloxe-Corton et Pernand-Vergelesses,
secteur historique du corton-charlemagne grand cru blanc.
Elle est également présente dans le haut entre Aloxe-Corton et Ladoix-Serrigny
où le chardonnay continue de dominer avant de laisser place en descendant sur le
coteau à des terres plus rouges, plus argileuses, favorables au pinot noir :
Renardes, Bressandes, Clos du Roi, Perrières, Grèves, Rognet et Corton, etc.
Selon Françoise Vannier, géologue, il faut en fait descendre dans le tiers bas environ du coteau
pour retrouver une dalle calcaire (calcaire de Ladoix, pierre de Corton) plus
proche de la surface. À
noter quand même qu’une étude de fond reste à faire pour avoir une connaissance
véritablement scientifique, précise, de la géologie locale.
A noter que l’aire de production du climat corton-charlemagne (50 hectares environ)
englobe celle du lieu-dit charlemagne. Ce dernier occupe
plus de 34 ha sur les communes d’Aloxe-Corton et de Pernand-Vergelesses
et
constitue ce que l’on peut appeler “l’aire d’origine” de
l’appellation. Le nom “Charlemagne” n’est pourtant plus beaucoup revendiqué sur les étiquettes.
Au niveau des vins, entre un corton-charlemagne exposé au
sud, à mi-pente, au-dessus d’Aloxe-Corton et un autre regardant le soleil
couchant, au sommet du coteau de Pernand-Vergelesses, les maturités et les
styles des vins sont très différents. Les corton-charlemagne plein ouest, à la
limite d’Aloxe et de Pernand et ceux exposés au sud-est, à Ladoix, présentent
donc des styles différents : plus fins sur Pernand, plus gras sur Ladoix et à plus forte raison Aloxe-Corton, même si quelques “airs de famille” persistent autour notamment de la fraicheur, de la pureté minérale. Une constante toutefois,
boire un corton-charlemagne jeune est une chose, le boire à maturité est un
tout autre plaisir.

Parmi les acteurs importants de
l’appellation corton-charlemagne, on trouve la maison beaunoise Louis Latour,
avec près de 10 hectares. Elle est par ailleurs l’un des principaux
propriétaires de grands crus sur la colline. Le domaine Bonneau du Martray, à
Pernand-Vergelesses, est lui un cas unique en Bourgogne. “A cheval”
sur les communes d’Aloxe-Corton et de Pernand-Vergelesses, le domaine est
constitué d’une seule parcelle de 11 hectares, dans une seule A.O.C. :
corton-charlemagne. Le domaine produit en fait 9,5 ha de corton-charlemagne et
1,5 ha de corton rouge.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines